La comète de Halley








télécharger 15.76 Kb.
titreLa comète de Halley
date de publication22.07.2017
taille15.76 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos

La comète de Halley




La Terre, planète sur laquelle nous vivons tourne autour du soleil en 365 jours et 6 heures.

Mais cette période de révolution n’est pas la même pour tout les corps célestes passant dans le système solaire.

Ainsi elle peut être de plusieurs dizaine d’années pour les comètes. C’est d’ailleurs le cas de la comète de Halley (nom qu’elle tient de l’astronome Edmond Halley qui la découvrit au XVIIIème ) qui revient périodiquement tous les 76 ans.
Comment donc expliquer que deux corps qui tournent autour du soleil peuvent avoir des périodes différentes ? Pourquoi 76 ans ? 
Ainsi nous allons d’abord nous intéresser aux deux premières lois de Kepler pour pouvoir connaître la trajectoire de la comète dans le système solaire, ensuite nous essayerons de calculer la période de la comète de Halley grâce à la troisième loi de Kepler, et finalement nous verrons si elle passera encore longtemps dans notre système solaire.

I ) Trajectoire de la comète de Halley :

Nous savons que la Terre décrit une trajectoire quasi circulaire. Qu’en est –il de celle de comète de Halley ?

1 ) Qu’est ce qu’une comète :

Une comète est un corps céleste qui tourne autour du soleil, et qui fait parti du système solaire. Elle peut donc s’apparenter à une petite planète. Mais qu’elle est sa trajectoire dans le référentiel héliocentrique ?

2 ) La première loi de Kepler :

Johannes Kepler (1571-1630), astronome allemand qui découvrit les lois sur le mouvement des planètes, nous dit dans la première (ou loi des orbites ) :  «Dans le référentiel héliocentrique l’orbite de chaque planète est une ellipse dont l’un des foyers est occupé par le soleil » [1]

Voici donc l’ellipse que produit la comète de Halley dans le système solaire [2] 

3 ) La deuxième loi de Kepler :

Dans sa deuxième loi Kepler affirme que : « le mouvement de chaque planète est tel que le segment de droite reliant le soleil et la planète balaie des aires égales pendant des durées égales ». [1]

Mais c’est surtout grâce à sa troisième loi que Kepler peut nous permettre de connaître la période d’un astre du système solaire.

II ) Calcul de la période de la comète de Halley :

Maintenant que nous savons que la comète de Halley a une trajectoire elliptique, nous pouvons donc calculer sa période grâce à la troisième loi de Kepler.

1 ) La troisième loi de Kepler :

« Le rapport entre le carré de la période (en s) et le cube du demi grand axe (en m3 ) de la trajectoire équivaut au rapport entre 42 et G (constante valant 6.67.10–11) multiplie par la masse du soleil (1.98.1030 kg ), soit :
= 4 ² [1]

a3 G. Ms

2 ) Recherche du demi grand axe a :

Une ellipse a deux foyers (F1 et F2, dont l’un est le soleil) qui sont opposés de façon symétrique à un point O (centre imaginaire de l’ellipse). [3]

De plus le point situé sur le grand axe et étant le plus proche du soleil est appelé périhélie (P)et vaut à peu près 88 millions de km, et celui le plus éloigné aphélie qui vaut environ 5,3 milliards de km (A). [4]

Donc du fait de la première loi de Kepler [5] le segment [P F1] est égal au segment [A F2].
D’où 2a équivaut à la différence entre la distance soleil – aphélie et la distance soleil – périhélie.

Donc a = 2,606.1012 m.


3) Application numérique :

En appliquant la troisième loi de Kepler on obtient T = 2300096056 s, soit 72 ans 323 jours 11 heures 34 minutes et 16 secondes. On a donc environ 4 % d’erreur par rapport aux 76 ans prévus, sans doute dus aux imprécisions des distances aphélie – soleil et périhélie – soleil.

Mais comme la comète de Halley fait parti du système solaire, le rapport entre le carré de sa période et le cube de son demi grand axe est égal a une constante valable pour tous les astres de ce système, 2,98.10-19.

Donc on peut calculer la «vraie » valeur de son demi grand axe en se basant sur une période de 76 ans : on obtient ainsi a = 2,68.1012 m, soit une erreur de 2,85 %.

En passant devant le soleil tous les 76 ans depuis des millénaires, la comète de Halley a perdu des millions de tonnes de matière qui ont été volatilisé pour constituer sa chevelure. Aurons-nous encore droit a beaucoup de passages ? 

III) Les jours de la comète de Halley sont-ils comptés ? :

La trajectoire très elliptique de la comète, la fait passer à moins de 90 millions de km du soleil (ce qui est relativement peu compte tenu que la distance Terre -soleil vaut en moyenne 150 millions de km soit une unité astronomique). La chaleur de notre étoile a-t-elle des effets sur la surface de la comète ?


1) Composition chimique de la comète :

Le noyau de la comète s’apparente à un conglomérat de poussières et de glace (d’eau, d’ammoniac, de méthane, d’oxyde de carbone). Ainsi elle ressemble à une énorme boule de neige sale. La comète est généralement suivit d’une queue dont la mission Giotto lancé par les Européens nous apprend qu’elle est constituée de gaz. [6]

Ces gaz proviennent de la fonte du noyau du au réchauffement par le soleil.

Le noyau de la comète de Halley risque-t-il donc d’être totalement fondu un jour ?

2) Vers une disparition a long terme :

En effet a chaque passage autour du soleil, la comète perd environ 0,1 % de sa masse (qui vaut à peu près 100 milliards de tonnes ). Ainsi on estime qu’elle vivra encore 200000 ans (soit environ 2632 passages devant le soleil), ce qui représente un battement de cil a l’échelle sidérale. [7]


Conclusion :




Nous savons donc maintenant pourquoi la période de la comète de Halley est de 76 ans et que celle ci va un jour disparaître. Cependant nous sommes loin de tout connaître des mécanismes céleste. En effet , on peut se demander si on saura un jour comment s’est former le systeme solaire ou encore si la vie est presente ailleurs que sur notre bonne vieille Terre .Mais c’est aussi peut etre grace a l’etude des lointaines cometes que nous pourrons en apprendre plus sur la composition de la Terre …

Bibliographie :

[1] Physique Terminale S p13 ( Nathan 1999 )

[2] Physique Terminale S p21 ( Nathan 1999 )

[3] Mathématiques Terminale S p408 ( D.Guinin )

[4] Voyage dans le système solaire p156-157 ( Serge Brunier )

[5] site internet www.ac-nice.fr/physique/kepler/ORBITE1.htm

[6] Voyage dans le système solaire p158 ( Serge Brunier )

[7] Quid 1987 p10 c








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com