Quelle définition de l’interdisciplinarité ?








télécharger 269.52 Kb.
titreQuelle définition de l’interdisciplinarité ?
page1/6
date de publication28.12.2016
taille269.52 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > littérature > Documentos
  1   2   3   4   5   6




L’interdisciplinarité par les albums


  1. Quelle définition de l’interdisciplinarité ?



    Dans le petit Larousse, l’interdisciplinarité est « le caractère de ce qui est interdisciplinaire », et le mot « interdisciplinaire » est défini par « qui établit des relations entre plusieurs disciplines ou sciences ». Nous pouvons donc dire que nous mettons en œuvre de l’interdisciplinarité en éducation chaque fois que faisons des liens entre différentes disciplines scolaires.

    Dans le dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation, il est dit que l’interdisciplinarité n’est pas une discipline nouvelle, mais essentiellement une modalité pédagogique.

    Si ce mot est un terme relativement récent en pédagogie, en pratique, on pourrait dire qu’il a toujours existé. En effet, par exemple, lorsque nous faisons des mathématiques, ne lisons –nous pas un énoncé par la même occasion ?

    Une étude de l’INRP a défini des objectifs de l’interdisciplinarité :

    « Créer les conditions d’un apprentissage réel de l’élève, en développant une collaboration étroite des disciplines autour de ses intérêts et de ses activités personnelles. »

    Il s’agit en fait de mieux articuler les disciplines pour l’étude des sujets précis, en les adaptant aux besoins d’apprentissages des élèves.

L’interdisciplinarité consiste donc à identifier les objectifs spécifiques à chaque domaine et à les croiser dans une démarche synthétique et cohérente. Chaque domaine disciplinaire va nourrir l’autre sans perdre son identité. Dans « Livres et apprentissages à l’école » Ed. MEN/CNDP, les membres de l’observatoire national de la lecture font remarquer que « si la littérature de jeunesse aide à la construction de connaissances sur soi et sur les autres, elle est aussi une aide à la découverte du monde. Elle ne relève pas uniquement du français ; chaque discipline peut s’y construire. »
2) Finalités pédagogiques :


    1. Pourquoi les albums ?


Le fait de servir des albums dans la pratique de la classe, présente de multiples intérêts :
1) Déscolariser la lecture :
Les albums ne sont pas des livres scolaires, mais de vrais livres, qui ont été écrits sans aucune intention pédagogique. Et cette différence induit chez l’élève une attitude autre face à la lecture.
2) Favoriser un accès rapide et synthétique :
Face à un album, on est en présence d’un œuvre courte, qui constitue un tout. Ce qui change des traditionnels extraits de textes. L’album permet à l’enfant d’avoir une vision d’ensemble du récit.

3) Développer une culture de l’image :
Autre atout de taille, les caractères physiques de l’album, c’est à dire le rapport texte/illustrations. Le travail sur les illustrations permet une initiation à l’analyse graphique et ainsi le développement des compétences à la lecture d’image.
4) Généralités :
Les albums sont d’une grande richesse, ils augmentent la curiosité et l’intérêt des enfants. D’un point de vue formel, les albums se distinguent par le fait que dans la plupart des cas, ils associent un texte à des images.

Matériellement, il s’agit de livres à la couverture le plus souvent solide et comprenant peu de pages.

Enfin, les albums sont des livres qui s’adressent à des tranches d’âge bien définies :
- plutôt les tout-petits (0 à 3 ans)

      • plutôt les moyens (4 à 7 ans)

      • plutôt les grands ( 8 à 12 ans), même si il existe des albums pour tout âge.



    1. Typologie des albums :


Il existe trois grandes catégories d’albums.


  • Les albums documentaires, qui ont pour premier objectif d’apporter des connaissances, de modifier des savoirs. Le monde représenté se veut le plus proche possible de la réalité (photographie dominante). On y trouve aussi des dessins, ce qui permet de sélectionner des éléments que l’on veut donner à voir en particulier, ainsi que des graphiques, des tableaux pour accompagner les explications. La narration fictionnelle y est occultée ; Des collections se sont spécialisée dans ce type d’albums, comme les Découvertes Benjamin chez Gallimard et Patte à patte chez Milan.




  • Les albums de fiction, dans lesquels l’auteur propose sa propre version du monde, dans le but de développer la réflexion sur le fonctionnement d’un monde réel, plutôt que l’apport de connaissances. Cependant, les éléments de réalité, les problèmes d’actualité que sous-tend le récit, permettent leur exploitation dans d’autres domaines(science, histoire, géographie…). La prise de position des auteurs invite à un débat critique.




  • Les ouvrages mixtes, que l’on pourrait qualifier de fictions-documentaires. Il s’agit d’ouvrages documentaires avec un habillage narratif. La collection Archimède à l’Ecole des Loisirs se sert délibérément de la narration fictionnelle pour mettre en scène des informations scientifiques. Son slogan étant « Avec une histoire, je comprends. » (Ex : « L’appel des loups » de Jim Murphy). Apprendre à reconnaître l’habillage narratif d’un documentaire et les apports de la documentation, manier conjointement le récit et les premiers ouvrages documentaires pour confronter les renseignements recherchés, sont des compétences à travailler dés le cycle 2.

    1. Peut-on définir l’album ?


L’album a souvent été défini comme « contrepoint entre le texte et l’image ». Il s’agit de ce que l’on nomme plus fréquemment, l’articulation texte/images et qui semble caractériser l’album. Les images ne se contentent pas d’illustrer le texte, mais racontent une partie de l’histoire.

On peut dire que, dans un album, le texte génère des images mentales, comme tout texte de fiction, et que les images suscitent des mots.

Il existe trois types d’articulation entre le texte et l’image d’un album. Il suffit d’imaginer les types de relation possibles entre les deux narrateurs (le narrateur imagier et le narrateur textuel) :

      • ils peuvent être d’accord sur tout, dans ce cas, on dit qu’il y a redondance entre le texte et l’image.

      • ils peuvent aussi véritablement dialoguer, c’est à dire se partager la narration, et dans ce cas l’histoire est racontée alternativement par le texte et par l’image.

      • Ils peuvent être en désaccord et se contredire. Dans ce dernier cas, il s’agit d’un effet de style, comme les figures de style de l’ironie.


Il faut noter qu’il existe aussi des albums sans texte.

Il est intéressant, avec des élèves de cycle 3, de les initier à repérer ces catégories d’albums, en plus de l’initiation à leur typologie.



    1. Et la question de la lecture ?


Si l’on considère qu’on ne peut limiter l’acte de lecture à un problème mécanique ou de mécanismes (décoder/déchiffrer), mais que lire c’est comprendre, qu’il n’y a lecture, que si il y a recherche de sens, on peut donc affirmer que l’album de jeunesse, est la première rencontre de l’enfant avec la lecture, en ce sens qu’on attend de lui une interprétation croisée du récit, du texte et des images. C’est cette combinatoire cognitive, qui en constitue l’apport essentiel.

Par son contenu principalement illustratif, ses différents contenus (narratifs, descriptifs, informatifs, ludiques…), ses multiples modes de présentation, l’album est avant tout le véhicule d’une idée, d’une notion, d’un message. Il demande d’être interprété, reçu.




  1. Les instructions officielles et la littérature de jeunesse :
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconI. Propriétés générales A. Définition
«hexokinase» : une kinase est une enzyme qui fixe un acide phosphorique sur une molécule quelle qu’elle soit

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconPÉdagogie du projet et interdisciplinaritÉ
«learning by doing», 1912 École active, Arbeistschule, Kerschenstein pour laquelle «le travail stimule la conquête du savoir»

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconJeudi 14 octobre 2010
«Vous devez dire dans quelle boîte vous allez ranger votre image. Si vous entendez le son [o], IL faudra dire dans quelle syllabe...

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconLes couleurs= Los colores ¿De qué color es? De quelle couleur est…?...

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? icon«Cette pensée porte avec elle je ne sais quelle horreur secrète» disait Johann Kepler
...

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconA definition

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconQuelle est la troncature de ce nombre…

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? icon1. Quelle est la probabilité de l’évènement a ? 2

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconDéfinition de l’homothétie

Quelle définition de l’interdisciplinarité ? iconDefinition de la depression








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com