1Préambule








télécharger 195.92 Kb.
titre1Préambule
page1/7
date de publication20.07.2017
taille195.92 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7

















ÉBAUCHE


Dernière mise à jour : 30 janvier 2015, 14 h
Table des matières

1Préambule 4

1.1Historique 4

1.2Présentation du CEPN 4

1.3Structure de gouvernance 5

1.4Structure organisationnelle 7

1.5Inefficacité d’un modèle centralisé et hiérarchique de gouvernance en éducation pour les Premières Nations (CEPN) 8

1.6Avantages de la structure du CEPN 10

1.7Services offerts 10

1.8Réalisations 11

2Aperçu du plan 13

7Finances (budget) du CEPN 45

8Conclusion 48



1Préambule

1.1Historique


Les Premières Nations du Canada ont clairement marqué leur volonté d’exercer une pleine autonomie en matière d’éducation au milieu des années 70, lors de l’adoption, par l’ensemble des chefs du Canada, d’une politique relative à l’éducation des Premières Nations, La maîtrise indienne de l’éducation indienne. Ce document, publié en 1972, a été reconnu par le gouvernement du Canada en 1973. Près de quarante ans plus tard, les Premières Nations aspirent toujours à exercer cette autonomie pleine et entière.

En 1982, des éducateurs des Premières Nations du Québec ont commencé à se réunir afin de se concerter et d’échanger sur leurs pratiques et sur les défis qu’ils rencontraient chacun de leur côté. En 1983, en réponse à une nécessité urgente de se pencher sur les problématiques liées à l’éducation, voyant qu’ils vivaient chacun de leur côté des situations similaires, le Groupe de travail en éducation indienne a déposé un rapport1 qui recommandait, entre autres choses, que les Premières Nations gouvernent leurs systèmes d’éducation. Par la suite, les éducateurs ont exprimé l’objectif commun de faire progresser l’éducation indienne au Québec. Pour ce faire, il leur fallait se regrouper et unir leurs efforts au sein d’une organisation permanente qui poursuivrait un but collectif : parvenir à l’entière maîtrise de leurs systèmes d’éducation.

Créé en 1985, le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) a reçu comme premier mandat de déterminer les besoins des communautés membres et d’assurer la défense de leurs intérêts en matière d’éducation. Le CEPN est l’une des premières organisations de Premières Nations du Québec formée par les communautés.

1.2Présentation du CEPN


Le CEPN est une association de Premières Nations et de communautés. Il regroupe huit nations du Québec, soit les Abénaquis, les Algonquins, les Atikamekw, les Innus, les Malécites, les Micmacs, les Mohawks et les Wendats, ainsi que vingt-deux communautés. Disséminées sur un vaste territoire, les communautés membres ont des langues, des cultures, des traditions et des profils démographiques et socioéconomiques qui leur sont propres. En plus d’utiliser leurs langues traditionnelles, certaines communautés communiquent également en français (12) et en anglais (10).

Notre mission : Le CEPN est l’association de Premières Nations et de communautés qui poursuivent un but commun en vue de maîtriser entièrement leur éducation. La collaboration mutuelle leur permettra d’y parvenir. Elles confieront des mandats au secrétariat du CEPN pendant les assemblées dans le but de soutenir, de promouvoir et de défendre tous les intérêts et les activités des membres qui ont trait à l’éducation, tout en respectant leur identité culturelle unique et leurs croyances communes ainsi qu’en faisant valoir leurs langues, leurs valeurs et leurs traditions.

Notre vision : Le CEPN est une association qui repose sur la force collective de toutes les nations du Québec et qui les dirigera vers une vision commune en vue d’offrir une éducation de qualité à tous les enfants des Premières Nations. Le CEPN s’assurera que l’objectif de dispenser une éducation holistique de qualité, comme ses membres l’ont définie, qui relève entièrement de la compétence des Premières Nations, sera atteint dans un esprit de collaboration, de respect, de partage et de dévouement.

Les valeurs véhiculées par le CEPN sont le respect, la culture, la transparence, l’autonomie et la persévérance.
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

1Préambule icon1Préambule

1Préambule icon1Préambule
«irrationnels» et «à caractère sectaire», qui non seulement feraient la promotion de valeurs et théories en rupture avec la norme...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com