La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences








télécharger 90.28 Kb.
titreLa place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences
date de publication04.08.2017
taille90.28 Kb.
typeRapport
m.21-bal.com > loi > Rapport




Faculté des Sciences Juridiques, Economiques

et Sociales Agadir


Module (1) :

Introduction aux sciences juridiques
Filière : Droit français

Semestre : 1






Numérotation : Karim IDDOUCH

Professeur : Mr. Hassan ASSAKTI
Année universitaire 2014/2015

Introduction générale

  • Définition de la science :

La science est une connaissance et réflexion claire fondée sur les réalités ou des faits.des fondées sur connaissances une est science les principes évidents.

« La connaissance claire de quelque chose fondée soit sur des principes évidents et des démonstrations……………………………………………………………………….. »

  • Diversité des sciences :

La science est composée d’un ensemble de Disciplines particulières dont chacune porte sur un domaine particulier du savoir scientifique.

Les sciences juridiques font partie de cette Ensemble

  • La classification des sciences :

Absence de catégorisation systémique des types de sciences.

Exemples :

  • Sciences humaines (Sociologie, psychologie...)

  • Sciences exactes (Mathématiques, physiques...)

  • Sciences sociales (Sciences juridiques…)



  • La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences :


Définition de la science juridique :

« Ensemble de règles juridiques ayant pour objectif de réglementation la vie dans une société Donnée ».

  • Disciplines auxiliaires :

*Histoire du droit » Comparaison de la règle de droit dans le temps.

*Droit comparé » Comparaison de la règle de droit dans l’espace.

*Sociologie juridique  « Etude du comportement des citoyens devant les règles de droit »

  • La classification des sciences juridiques

- Disciplines de droit privé

- Disciplines de droit public.

Le mot «  sciences juridiques » est employé indifféremment avec le mot « Droit »

Sciences Juridiques = Droit
Sens du mot droit

  1. Droit Objectif (القانون)

« Est l’ensemble des règles juridiques et normes et principes qui réglementent la vie des personnes en société ».

Ex : Droit constitutionnel

  1. Droit Subjectif (الحقوق)

« Ensemble des prérogatives dont une personne est titulaire ».

Ex : Droit à l’éducation…

Titre : Le droit Objectif

I-Définition et importance :

« Ensemble des règles de conduites juridiques qui gouvernent la vie des personnes en société et dont l’inobservation est sanctionnée par les pouvoirs publics »

N.B : Sans droit objectif on ne peut pas avoir des droits subjectifs.
La règle de droit permet :


  • -D’assurer la stabilité

  • -D’assurer la sécurité

  • -D’organier des personnes

  • -D’organiser la vie en société



II-Composition du droit objectif

« Droit positif » : c’est un droit écrit (Noir sur blanc) sous forme de textes de loi, ce n’est pas un droit verbal.

***Distinction entre droit privé et droit public

**Définition et champs d’attribution :

  • Droit privé : C’est un droit qui régie la vie des particuliers et d’individus ou des personnes entre-elle.

  • Droit public : est l’ensemble des règles qui réglementent.


Les rapports entre les particuliers de l’Etat.

Ex : Administration fiscale

L’organisation et le fonctionnement de l’Etat

**Critères de distinction :

Droit privé

Droit public

- La sphère privée.

-Etat ne dispose pas du pouvoir.

-On n’a pas le droit de faire justice en soi-même.

-L’absence de la compétence

- La sphère publique.

-Etat dispose du pouvoir.

-
-La compétence


***Les applications de la distinction :

  • Les matières de droit public




  • Droit public interne

  • Droit constitutionnel : c’est un ensemble de règles qui réglementent l’organisation et le fonctionnement de l’Etat.

  • Droit administratif : ensemble de normes qui régissent l’organisation de l’appareil administratif.

  • Droit de libertés publiques : La création des associations, le droit d’attroupement (التجمهر), la liberté d’expression.

  • Droit fiscal : peut être défini comme étant la branche du droit recouvrant l'ensemble des règles de droit relatives aux impôts.

  • Droit des finances publics : c’est l’ensemble de normes, règles à traves desquels l’Etat définit et prévoit les modalités de financement publiques (Recettes et Dépenses).

  • Droit international public : est l’ensemble de normes, règles et techniques et d’institutions à caractère international qui régissent le fonctionnement international.

Ex : - Les organismes internationaux

- Les nations unies

  • Les matières de droit privé :




  • Droit civil : c’est un droit qui concerne les relations entre les personnes, individus et les citoyens.

Ex : - Droit de la famille…

  • Droit commercial : est l’ensemble de règles juridiques qui régissent les relations entre les commerçants.

Ex : - Droit bancaire ; droit foncier…


  • Les matières mixtes :




  • Le droit pénal (DPG, DPS, PP) : Ensemble de normes et de règles qui régissent les infractions et tout comportement qui trouble la société.

  • Droit pénal général (DPG) : est l'ensemble des règles de droit communes à toutes les infractions et à toutes les peines.

  • Droit pénal spécial (DPS) : est l'étude de l'ensemble des infractions, de leurs éléments constitutifs des infractions et des peines applicables pour chacune.

  • Procédure pénale (PP) : est l'ensemble des règles qui organisent le processus de répression d'une infraction. 

N.B : « Nul ne peut se faire justice à soi-même »

  • Droit international privé : est constitué par l'ensemble des principes, des usages ou des conventions qui gouvernent les relations juridiques établies entre des personnes régies par des législations d'États différents

Ex : - La situation des étrangers au Maroc

  • L a nationalité

  • Les conflits de lois (compétence)


III- Caractères de la règle de droit

  1. Caractère Obligatoire :

  1. Règles impératives ou d’ordre public قواعد من النظام العام  


Définition : C’est une règle strictement et absolument obligatoire.

Ex : Règles pénale / certain règles familiales…

  1. Règles supplétives ou interprétative قواعد مكملة و تفسيرية


Définition : Ce sont des règles qui ne présentent pas un caractère obligatoire absolu, c'est-à-dire qu’on peut changer relativement la destination de la règle de droit selon la volonté des parties.

Ex : Règles civiles

Exemple illustratif : - Dans le cadre d’une opération de vente d’un bien mobilier , la loi civile a prévu normalement que la livraison doit se faire sur place ,hors sur le plan pratique les parties au contrat peuvent se mettre d’accord .

Autrement :

Ex : - Prévoir que la livraison soit faite à domicile.

  • Prévoir un délai de garantie.

  • Prévoir une prestation d’entretien.

Tout ça entre dans le cadre du principe selon lequel «  le contrat est la loi des parties العقد شريعة المتعاقدين ».

  1. Caractère Coercitif :


Définition : Coercitif veut dire sanctionner, autrement dit qui ne respect pas la règle de droit et sanctionné par les pouvoirs publics.

Caractère coercitif = Caractère sanctionnateur

L’inobservation de la règle de droit est sanctionnée par les autorités publiques.

On distingue « 3 » types de Sanctions :

  • Sanctions Civiles العقوبات المدنية

  • Sanctions pénales العقوبات الجنائية

  • Sanctions disciplinaires العقوبات التأديبية

  1. Sanctions civiles :

Ce sont des sanctions qui ont un caractère civil par opposition à des sanctions ayant un caractère pénal, dans ce cas on sanctionne civilement la personne qui n’a pas respecté la règle de droit.

On distingue plusieurs types de sanctions civiles :

*Celles destinées à réparer : إصلاح الضرر



-Nullité (la résiliation du contrat : فسخ العقد) : est une sanction civile qui frappe l’acte juridique, l'individu qui ne respecte pas les conditions de forme ou de fond prévu par la loi.

Autrement, la nullité est une :

  • Sanction civile

  • L’une des parties a le droit de demander la nullité devant le juge.



Question : Quand peut-on demander la nullité ?

1-S’il y a un défaut au niveau du contrat (le non-respect des conditions du contrat)

Conditions du contrat sont : --La capacité

l’objet

la cause

le consentement.

2-En cas d’absence d’un élément indispensable, sine qua non, primordiale.



Exemples : - Annulation d’un contrat de Vente,

- Annulation d’un contrat d’allocation.
-Dommage et intérêt  التعويض: il s’agit d’une somme d’argent que doit payer toute personne qui occasion par son comportement ou par son fait, un dommage (un préjudice, un mal) à une autre personne.

Cette somme est destinée à réparer le dommage ou le préjudice causé par autrui.


Autrement, dommage et intérêt est :

  • Sanction civile

  • Somme d’argent qui peut être demandé sous forme d’indemnité, en cas du non exécution du délai fixé au contrat.

  • Les dommages fixés par la justice compétence

Les justices compétentes




Tribunal de première instance

Tribunal de commerce

Tribunal administratif






*Celles produisant une contrainte :

  • Contrainte directe :

Définition : C’est une sanction civile qui permet d’agir directement sur la personne.

Ex : Contrat de location

En cas de non-paiement du loyer, le propriétaire a le droit d’agir directement sur le locataire en demandant son expulsion ou son évacuation.

  • Contrainte indirecte :

Définition : c’est une sanction civile qui permet à une partie d’agir indirectement sur la personne par l’intermédiaire de la saisie de ses biens.

Ex : le créancier (الدائن) a le droit de saisir (الحجز) les biens du débiteur (المدين) après autorisation de la justice.

---La saisie peut porter soit su des biens meubles (voiture, compte bancaire, salaire…etc) ou sur des biens immeubles (terrain, appartement…etc)

Question : Quelle est la différence ente la Nullité, Résolution et Résiliation ?

  • Nullité  : Voir la définition en haut. (Ex : La nullité d’un acte de mariage )

  • Résolution : effet rétroactif (Ex : Résolution d’un Contrat d’achat ou de vente )

  • Résiliation : Terme plus utilisé au niveau du droit de travail (Ex : Résiliation d’un contrat du travail)

On applique le mot « Résiliation » dans les contrats successifs


  1. Sanctions pénales :

  • Par opposition aux sanctions civiles, la loi a prévu également des sanctions pénales.

  • Il s’agit des sanctions qui ont un caractère pénal.

  • Ce sont des sanctions qui pénalisent des comportements ou des faits qui troublent la société.




  • Crimes الجنايات :


Définition : Ce sont des infractions les plus graves qui peuvent commettre une personne.

Ex : Meurtre commis avec préméditation ou guet-apens القتل مع سبق الإصرار و الترصد


-Dégradation civique, (التجريد من الحقوق المدنية)

- Peine de mort (الإعدام),

- Réclusion perpétuelle (المؤبد),

- Réclusion à temps « 5 à 30 ans »
Sanctions :


  • Délits الجنح :

Définition : les délits ce sont des infractions de gravité moyenne, ils viennent après les crimes et leurs sanctions sont légères par rapport aux sanctions prévues.

On distingue entre deux types de délits:

  1. Délits correctionnels جنح التأديبية

Définition : c’est le 1er type d’infraction qui fait partie des délits et qu’ils sont de gravité moyenne.

Ex : - Enlèvement d’une femme mariée


-Emprisonnement de 2 à 5 ans + une amende
Sanction :


  1. Délits de police الجنح الضبطية :

Exemples : - Outrage public à la pudeur (الإخلاء بالحياء العام).

- Le vol (السرقة).


-Emprisonnement d’un mois à 2 ans + une amende
Sanction :


  1. Les circonstances aggravantes :

Par le mécanisme de circonstance aggravante un délit peut amener à un crime.

Ex : -Le vol par une seule personne pendant la journée (délit de police)

-Le vol commis par un groupe de personnes pendant la nuit (Crime)

2- Les circonstances atténuantes :

La notion de circonstances atténuantes permet au juge d'apprécier librement la peine encourue au regard du contexte dans lequel a été commis l'acte prohibé ainsi qu'au regard de la qualité de la personne jugée.

  • Contraventions المخالفات:

Définition : Les contraventions sont des infractions de gravité très faible, ils viennent en 3éme position après les crimes et les délits.

---Les sanctions prévues pour les contraventions sont moins lourdes par rapport aux autres sanctions.

Au Maroc le code pénal distingue entre deux types de contraventions :

  1. Les contraventions de première classe :

Ex : Article 608 du code pénal


-Détention d’un à 15 jours + une amende
Sanction :


  1. Les contraventions de deuxième classe :

Ex : -Stationnement illégale d’une voiture.

-Une personne qui ne porte pas sa ceinture de sécurité.


-Amende (somme d’argent payée par le contrevenant et qui va être versée des les caisses de l’Etat.
Sanction :

La distinction entre les 3 types d’infractions :




Crimes

Délits

Contraventions

Gravité

Plus grave

gravité moyenne

moins grave

Sanction

En haut

En haut

En haut

Prescription التقادم

15 ans

4 ans

1 ans

Juridiction

Cours d’appel

Tribunal de première instance

Tribunal de première instance


N.B : La prescription est le mode d'acquisition ou de perte d'un droit par l'écoulement d'un délai. Elle peut également désigner la perte d'un droit lorsque celui-ci n'a pas été exercé pendant un certain temps. 

Ex : d’une créance

  1. Sanctions disciplinaires :

Définition : Ce Sont des sanctions qui n’ont ni un caractère civil n’est un caractère pénal, elles ont un caractère disciplinaire, c’est le type des sanctions applicable par un responsable à l’encontre de son subordonné (fonctionnaire ou employé au niveau d’une administration publique ou d’une Entreprise privée) à l’occasion d’une faute professionnelle.

Ex : - Le non respect des ordres de patron.

- mauvaise exécution des tâches.

- Les Retards injustifiés.

- Un étudiant qui triche à l’examen


- Changement de Poste

- Suspension provisoire de travail (تعطيل مؤقت عن العمل).

- Mutation (تغيير العامل).

- Dégradation (تنزيل الرتبة المهنية).

Sanction  :
IV- Rapports entre le droit et les autres règles :


  1. Rapport entre le droit et la morale الأخلاقية القاعدة

  1. Principe :

« Les deux règles ont le même but »

Ex : Abstention de porter secours à une personne en danger.

  1. Exceptions : Divergence de but :

Ex : « Autorisation du mariage entre deux personnes du même sexe » (Cas de France).

Dont le but est : la liberté individuel, L’ouverture….etc.


  1. Rapport entre le droit et la religion :

  1. Principe :

Pays religieux : «  Convergence des objectifs »

Ex n°1 : Vol : Amputation de la main droit de l’auteur (Cas d’Arabie Saudi (pays du golfe)).

-Au Maroc : Vol : Emprisonnement.

Ex n°2 : Flagellation ou lapidation (الرجم) pour l’auteur du délit d’adultèreجريمة الزنا (Cas d’Arabie Saudi)

-Au Maroc : Emprisonnement

  1. Exceptions :

  • Pays laïque : دولة علمانية

Définition : L’Etat laïque signifie la Séparation entre le droit positif et la religion.

Ex : Turkey, France d’une manière générale les pays occidentaux où la religion est nettement séparée du droit.






KARIM Mr. Hassan ASSAKTI

similaire:

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconJournalistes scientifiques, de la maternelle à la 3
«l’environnement», «l’alimentation», «le cerveau», «sciences et jeux», «sciences et art», «les sciences servent-elles à quelque chose...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconSciences de l'Education Sciences Sociales – Sciences Techniques des...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconL'option «Étoile»
«étoile» en classes de Premières et Terminales est un dispositif spécifique proposé aux Lycéens qui se destinent à des études supérieures...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences icon«Sociologie et sciences sociales.» Un document produit en version...
«Sociologie et sciences sociales» — De la méthode dans les sciences, Paris: Félix Alcan, 1909, pp. 259-285

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconCours de méthodologie de la recherche documentaire en sciences exactes...
«Si j'ai vu plus loin que les autres, c'est parce que j'étais assis sur les épaules de géants.» Newton, Isaac (1642-1727)

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconEmmanuel Leriche
«Mécanique» est proposé à l’Université Lille IL s’inscrit dans le domaine «Sciences, Technologie, Santé» et est accessible via le...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconFaculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de
«la libéralisation financière peut-elle augmenter ou réduire l’épargne ? Une analyse de l’expérience tunisienne dans le cadre d’un...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconRapport commun academie des sciences / cadas N° 6

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconCours 1 par
«La science de l’organisation ne s’est pas développée de manière linéaire. Comme toutes les sciences de l’homme, elle a évolué selon...

La place des sciences juridiques par rapport aux Autres sciences iconLes sciences sociales et la place du symbolique








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com