Nouvelle discipline d’enseignement








télécharger 279.17 Kb.
titreNouvelle discipline d’enseignement
page1/10
date de publication03.08.2017
taille279.17 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10


MAROC : L’INFORMATIQUE AU COLLEGE,

NOUVELLE DISCIPLINE D’ENSEIGNEMENT
(Contribution rédigée par Ignace Rak et A.Hariri en novembre 2006 pour le blog B2i du café pédagogique http://www.cafe-b2i.net/index.php, l’association AEET www.aeet.fr et pour l’association PAGESTEC www.pagestec.org)


  1. Contexte général

Suite à mes articles publiés en janvier 2006 et en novembre 2006, j’ai reçu de la part de M. Abdelmajid Mezzouari, professeur de l’enseignement secondaire qualifiant (professeur de lycée dans l’enseignement technique) et qui a été chargé de l’inspection en technologie au collège du 01/09/1980 au 30/04/2005 et avec qui j’avais gardé des contacts amicaux depuis sa venue en France en 1989, un document publié en septembre 2006 par le ministère de l’éducation nationale marocaine et qui concerne les « Programmes et instructions officielles pour l’enseignement de l’informatique au secondaire collégial ».

Après ma première réaction envers le document, M. Abdelmajid Mezzouari a contacté un inspecteur d’informatique, Abdallah HARIRI, ex enseignant de technologie au collège, ex enseignant d’Informatique au Lycée (Après formation à l’ENS option Informatique) et actuellement Inspecteur d’informatique (Après formation au CFIE option Informatique), qui a bien voulu contribuer à rédiger ce document.

Pour votre information, A.Hariri est aussi :

  • étudiant chercheur en DESA « Ingénierie et Technologies de l’Education et de Formation »;

  • auteur de manuels scolaires d'informatique;

  • membre de l'équipe de rédaction des Instructions Officielles (I.O.) relatives à l'enseignement de l'informatique aux collèges et lycées marocains.




  1. L’informatique au Maroc : Dates et repères.

Depuis le début des années 80, le ministère de l’éducation nationale a entrepris un important effort pour intégrer l’informatique dans le système éducatif marocain.

Plusieurs projets se sont succédés et diverses mesures ont été prises pour faire de l’informatique un outil au service des apprentissages.

L’année scolaire 1998/1999 a été marquée par la mise en évidence du projet de l’enseignement de l’informatique dans les deux dernières années du lycée et spécialement pour les disciplines scientifiques.

Malgré que le projet n’ait pas pu aboutir, l’avènement de la charte nationale pour l’éducation et la formation a sollicité l’engagement du ministère de l’éducation nationale pour accélérer le processus d’intégration de l’informatique, comme matière à part entière, dans le cycle secondaire.

Au niveau politique, c’est au début de l’année scolaire 2001/2002 que trois décisions importantes ont été prises:

  • La première concerne l’ouverture du centre de formation des inspecteurs de l’enseignement (CFIE) pour la formation de la première promotion des inspecteurs d’informatique ;

  • La deuxième concerne la création d’un nouveau cadre professionnel : il s’agit d’un professeur du cycle secondaire collégial chargé de l’enseignement de l’informatique au collège ;

  • La troisième concerne l’augmentation des effectifs des professeurs d’informatique (aussi bien pour le collège que pour le lycée).

Remarquons au passage que ses efforts n’ont été accompagnés d’aucune mesure pédagogique et que le choix des activités didactiques a été laissé à l’initiative des professeurs.

C’est avec la sortie de la promotion des inspecteurs en 2003 (et qui ont été affectés dans le 16 académies régionales d’éducation et de formation) que les choses commencent à prendre un sens.

En effet, après leurs affectations, l’inspecteur (les inspecteurs) de chaque académie régionale d’éducation et de formation a (ont) pris en charge l’élaboration d’un programme régional visant à unifier l’enseignement de l’informatique dans les établissements secondaires (collégial et qualifiant) disposant de professeurs.

Après deux années d’expérience (au début de l’année scolaire 2005/2006) la décision a été prise pour généraliser l’enseignement de l’informatique, en tant que matière obligatoire, dans tous les troncs communs (le tronc commun est la première année de l’enseignement secondaire qualifiant. Le système éducatif marocain dispose actuellement de quatre troncs communs qui sont : le tronc commun scientifique, le tronc commun littéraire, le tronc commun technologique et le tronc commun originel) à raison de deux heures hebdomadaire.

Le programme d’informatique pour les troncs communs a été conçu de façon à prendre en compte les spécificités de chaque tronc commun et à développer les compétences suivantes :

  • Exploiter les fonctionnalités d’un système d’exploitation pour gérer des documents numériques ;

  • Exploiter les fonctionnalités d’un texteur pour produire un document mis en forme, contenant des tableaux et éventuellement des objets graphiques ;

  • Exploiter les fonctionnalités d’un tableur pour produire une feuille de calcul ;

  • Exploiter les fonctionnalités d’un tableur pour représenter graphiquement les données d’une distribution statistique ;

  • Identifier les différents constituants (matériel et logiciel) d’un réseau informatique ;

  • Exploiter les principaux services d’Internet pour accéder à l’information et pour communiquer de façon synchrone et asynchrone ;

  • Adopter la démarche algorithmique pour résoudre un problème donné ;

  • Transcrire un algorithme dans un langage de programmation de haut niveau.

D’autre part, le programme d’informatique est organisé en quatre modules. Chaque module comporte un ensemble d’unités cohérentes permettant de structurer des contenus notionnels dont le niveau d’approfondissement varie d’un tronc commun à l’autre.





Unité

Contenus notionnels

Généralités sur les systèmes informatiques

Définitions et vocabulaire de base

Définition de l’information ;

Définition du traitement ;

Définition de l’informatique ;

Définition d’un système informatique.

Structure de base d’un ordinateur

Schéma fonctionnel d’un ordinateur ;

Périphériques ;

Unité centrale de traitement.

Les types de logiciels

Les logiciels de base ;

Les logiciels d’application.

Domaines d’application de l’informatique

L’informatique dans l’entreprise ;

L’informatique dans l’éducation ;

L’informatique dans la recherche scientifique;

Etc.

Logiciels

Système d’exploitation

Fonctionnalités de base d’un système d’exploitation ;

Environnement d’un système d’exploitation graphique ;

Gestion des fichiers/dossiers.

Traitement de texte

Fonctionnalités d’un texteur ;

Environnement d’un texteur ;

Elaboration d’un document.

Tableur

Fonctionnalités d’un tableur ;

Environnement d’un tableur ;

Elaboration d’un classeur.

Algorithmique et programmation

Notions sur

l’algorithmique

Notion d’algorithme ;

Notion de données (variable et constante);

Notion de type.

Instructions de base

Instruction de lecture ;

Instruction d’écriture ;

Instruction d’affectation.

Structure de contrôle de base

Structure séquentielle ;

Structure sélective.

Notions sur la programmation

Notion de programme ;

Langages de programmation ;

Transcription d’algorithmes.

Réseaux et Internet

Notions sur les réseaux informatiques

Réseau informatique ;

Typologie de réseaux ;

Avantages et inconvénients d’un réseau.

Le réseau Internet

Définition ;

Connexion ;

Services ;

Avantages et inconvénients d’Internet.

Extrait du programme et instructions officielles pour l’enseignement le l’informatique aux troncs communs, MEN, 2005.

Après la mise en œuvre de l’enseignement de l’informatique aux troncs communs, toutes les mesures (pédagogiques, organisationnelles, etc.) ont été prises et les efforts actuels du ministère sont focalisés sur :

  • La généralisation de l’enseignement de l’informatique au cycle secondaire collégial ;

  • L’unification des programmes pour l’enseignement de l’informatique dans ce cycle;

  • Le prolongement de l’enseignement de l’informatique dans les autres niveaux du cycle secondaire qualifiant.

Le présent article vise à présenter les programmes et les instructions officielles pour l’enseignement le l’informatique au cycle secondaire collégial adoptés par le ministère en septembre 2006 et qui seront mises en application à partir de l’année scolaire 2006/2007.

  1. Les programmes d’informatique au cycle secondaire collégial : lecture et compléments

A la lecture de ces instructions officielles concernant la nouvelle discipline d’informatique au Collège, on constate une certaine évolution dans l’enseignement de la technologie où les NTIC figuraient en responsabilité dans les programmes de cette discipline de « technologie industrielle ». Elles y sont toujours présentes (voir mes documents de janvier et novembre 2006 cités ci-dessus) mais ramenées des outils d’application à la discipline (D.A.O. ; P.A.O. ; C.F.A.O ; …). L’instauration d’une nouvelle discipline d’enseignement d’informatique, est intéressante à analyser au travers du texte officiel de septembre 2006 (ci-dessous).


    1. Quelques références

Ces  « Programmes et instructions officielles pour l’enseignement de l’informatique au secondaire collégial » rédigés et publiés par le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, sont l’application d’une partie de la Charte Nationale de l’Education et la Formation (C.N.E.F.) concernant l’informatique et les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Dans ce texte officiel très complet et organisé autour de sept axes, d’ailleurs désigné comme ce « guide » qui « se veut un document de référence », les compétences retenues sont composées des trois catégories d’objectifs : les savoirs, savoir-faire et savoir-être. Les contenus informatiques y sont donc nettement mentionnés.

Des références sont faites aux expériences de cet enseignement qui existe au Québec et en Belgique.


    1. Date d’application et niveaux ciblés

La date d’application de ce nouvel enseignement est prévue pour l’année 2006-2007. Cet enseignement concernera progressivement les trois niveaux de l’enseignement du cycle secondaire collégial :

- 1 ASC (équivalant à la classe de 5e de collège en France) ;

- 2 ASC (équivalant à la classe de 4e de collège en France) ;

- 3 ASC (équivalant à la classe de 3e de collège en France).


    1. Les enseignants chargés de cette nouvelle discipline informatique

Cet enseignement est assuré par deux catégories de professeurs :

- une minorité de professeurs de l’enseignement secondaire qualifiant (professeurs de lycée) sortants des ENS avec la spécialité informatique ;

- une majorité de professeurs de l’enseignement secondaire collégial spécialisés en informatique. Ces professeurs acquièrent cette spécialisation suite à une formation dans un centre pédagogique régional (C.P.R.).


    1. Recrutement et formation des professeurs

Avant 2006, les candidats étaient sélectionnés parmi les étudiants ayant eu au moins un Diplôme des Etudes Universitaires Générales (DEUG = BAC+2) spécialités : Physique Chimie ou Mathématiques Physique. Donc un profil initié et non spécialisé en informatique).

A partir de cette année 2006-2007, la majorité des candidats retenus sont, généralement, titulaires d’un DEUG /DEUP (Diplôme des Etudes Universitaires Professionnelles) voire même une licence en informatique. Un recrutement de 200 professeurs est prévu par an.

L’admission dans les centres de formation se fait sur dossier. Les candidats retenus passeront ensuite un examen écrit, puis un entretien oral.

Les élèves professeurs sont en suite formés pendant une année dans un Centre Pédagogique Régional (C.P.R.).

Pendant cette année de formation ont une formation initiale à double volet :

- une formation en informatique ;

- une formation en didactique.

Il est à noter qu’à partir de cette année 2006-2007 l’accent sera d’avantage mis sur le volet didactique, considérant que le volet informatique est acquis.


    1. Encadrement et suivi pédagogique

La formation continue, l’encadrement et le contrôle pédagogique des professeurs est assurée par un inspecteur spécialisé en informatique.

Avant 2003, il y avait cinq inspecteurs dont trois étaient mobilisés au niveau du ministère et deux seulement exerçaient dans le terrain.

Après la sortie de la première promotion en septembre 2003, on compte actuellement 23 inspecteurs répartis dans les 16 académies régionales d’éducation et de formation.

Notons que les inspecteurs sortant du CFIE étaient tous des professeurs d’enseignement secondaire qualifiant (lycée) spécialisés en informatique, qui ont suivi une formation de deux ans suite à leur admission dans le concours d’entrée.

La formation au CFIE porte essentiellement sur :

  • L’approfondissement de spécialité ;

  • La didactique de l’informatique ;

  • Les méthodologies de recherche en éducation ;

  • Les statistiques appliquées à l’éducation ;

  • La psychologie ;

  • La supervision pédagogique ;

  • La planification éducative ;

  • Les théories d’apprentissage ;

  • La législation ;

  • Le mémoire de fin d’étude ;

  • Stage de mise en situation (de deux mois).




    1. Conditions d’enseignement

Les horaires d’enseignement pour chaque élève, sont d’une heure par semaine. Les cours sont dispensés, généralement, en groupe d’une vingtaine d’élèves.

L’enseignement est dispensé en langue française.

Les cours se déroulent dans une salle d’informatique.

Le matériel de base disponible actuellement varie d’un établissement à l’autre (entre 5 et 10 PC). Mais à partir de l’année scolaire en cours (et durant une période de trois ans), tous les établissements (primaire, secondaire collégial et secondaire qualifiant) seront équipés (en matériel et en logiciel) dans le cadre du projet « GENIE » (Généralisation des TIC dans l’Enseignement), un projet pour lequel le gouvernement a investi un budget exceptionnel de 450 millions de Dhs.

Les équipements comprennent un serveur, un ensemble de PC (qui dépend de l’effectif des élèves de l’établissement), des vidéos projecteurs et les logiciels requis (généralement des produits Microsoft pour le système d’exploitation et les logiciels bureautiques plus d’autres logiciels commerciaux).



    1. L’évaluation

Pendant les trois années du cycle secondaire collégial, les élèves seront évalués comme pour toutes les autres matières et la note d’informatique est comptabilisée dans la moyenne générale avec un coefficient égal à deux (2).



  1. Commentaires et conclusion

La décision d’instaurer un tel enseignement obligatoire et distinct des autres disciplines, dissipe l’ambiguïté que l’on trouve en France depuis quelques années entre l’enseignement principalement assuré par la discipline « technologie » avec des contenus au sein de son programme de 1996, contenus qui ont commencé à être effacés dans le nouveau programme de 6e mis en application en septembre 2005 au bénéfice des TIC comme outils et sans aucune responsabilité disciplinaire pour les apprentissages et contenus fondamentaux.

Mais cette décision, opposée à l’idée de « partage » des apprentissages de base entre toutes les disciplines, comme cela est prôné en France et qui induit des éléments très aléatoires aboutissant à des discriminations inéluctables entre tous les collégiens selon le collège où ils sont scolarisés (compétences effectives de tous les professeurs de toutes les disciplines en poste pour assurer ce partage équitable clairement intégrées dans son programme ; moyens horaires officiellement absents mais présents dans certains établissements pour assurer une coordination et la qualité de toutes les validations ; mutation de tel enseignant spécialiste ou coordonnateur et volontaire pour la salle informatique ou le B2i ; etc.), est une décision qui permet une égalité de tous les collégiens et partout, tout en n’engageant pas chacun des professeurs dans cette formation.

Beau sujet de réflexion pour les décideurs en politique éducative pour l’égalité de toutes les collégiennes et de tous les collégiens quant aux apprentissages de base et que doit assurer un collège au cours de la scolarité obligatoire sans compensation par la famille ?
Ignace Rak IA IPR honoraire

En sciences et techniques industrielles

Novembre 2006





Télécharger l’article du janvier 2006



Télécharger l’article du novembre 2006







ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE l’EDUCATION NATIONALE,

DE L ‘ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

DE LA FORMATION DES CADRES ET DE

LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

°°°°°°°°°°°



PROGRAMMES ET INSTRUCTIONS OFFICIELLES

POUR L’ENSEIGNEMENT DE L’INFORMATIQUE

AU SECONDAIRE COLLEGIAL


Septembre 2006

INTRODUCTION

La réforme de tout système éducatif est un processus de rénovation, d'adaptation et de réajustement continus qui refondent, non seulement les programmes et les curricula, mais aussi les différents aspects de l’action pédagogique, les méthodes d’enseignement, la formation des enseignants, les moyens didactiques, les modes d'évaluation ainsi que les relations pédagogiques sans oublier les procédures, les mesures et les mécanismes assurant le succès de tout projet de réforme.

La réforme actuelle du système éducatif marocain entend, d'une part, à améliorer la qualité de la formation des apprenants, à augmenter le niveau de leur qualification et mieux à répondre à la fois à leurs besoins et à leurs centres d’intérêt. D'autre part, elle cherche à répondre aux attentes de la société en général, et celles de l’enseignement supérieur et du marché de l'emploi en particulier.

La commission permanente des programmes et curricula, gouvernant cette réforme, s'est basée sur:

  • Le rapport interactif entre la société et l'école, en considérant cette dernière comme étant un moteur important de progrès social et un facteur du développement humain intégré;

  • La clarté des grandes finalités et des objectifs, visés par la réforme des programmes et curricula;

  • Les recherches pédagogiques les plus récentes dans le domaine des réformes des programmes d'éducation/formation afin d'adopter une approche pédagogique holistique et intégrée;

  • L'adoption des principes d'équilibre, de coordination, d'intégration, d'innovation et d'adaptation permanente des programmes d'enseignement afin de poursuivre les exigences perpétuelles de l'évolution cognitive et sociétale …

Pour mettre en œuvre ces options, une réflexion profonde a été menée et a conduit à l'adoption d'une approche reposant sur une entrée pédagogique tridimensionnelle :

      • le développement des compétences pédagogiques;

      • l'éducation aux valeurs;

      • l'éducation au choix et à la prise de décision.

L'accent a été mis sur la centralité de l'apprenant, considéré comme l'essence de l’éducation/formation et situé au cœur de la réflexion et dans l'acte pédagogique lui-même. On doit donc lui offrir les conditions nécessaires à son éveil, à son autonomie et à son épanouissement, tout en mettant à sa disposition les diverses ressources humaines, matérielles et didactiques nécessaires facilitant l'acquisition des savoirs et le développement des compétences.

Considérées comme outils d'évolution, de rénovation et d'amélioration de la qualité de l'éducation, l'informatique et les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication occupent une place importante dans les nouveaux programmes et curricula. En effet, dans l'espace intitulé « amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation », la Charte Nationale de l'Education et de Formation a mis en relief l'apport pédagogique indéniable de l'utilisation des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (Levier 10) en tant que matière enseignée, l'informatique favorise l'apprentissage des savoirs techniques et contribue au développement de la rigueur et de l’autonomie de l’apprenant. Elle lui permet aussi de développer son potentiel créatif et de diversifier ses moyens de communication et de collaboration.

Ce guide se veut un document de référence pour :

  • Orienter et encadrer les enseignants d'informatique du cycle secondaire collégial;

  • Unifier leurs visions au sujet des activités de l'enseignement de l'informatique dans ce cycle;

  • Harmoniser les méthodes et techniques de travail des enseignants afin d'améliorer leurs pratiques pédagogiques;

  • Consolider la formation initiale des futurs enseignants d'informatique.

Il est organisé autour de sept axes:

  1. Le cycle collégial dans le système éducatif marocain;

  2. L'informatique, matière enseignée au cycle secondaire collégial;

  3. Considérations pédagogiques générales;

  4. Considérations pédagogiques spécifiques à l'informatique;

  5. Méthodologie de l'enseignement de l'informatique;

  6. Evaluation;

  7. Programme détaillé et suggestions pédagogiques associées.


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Nouvelle discipline d’enseignement iconQuelles activités pour faire de l’éducation musicale une véritable...

Nouvelle discipline d’enseignement iconRessources en ligne et enseignement des mathématiques
«top-down» de pilotage du système éducatif par des mécanismes «bottom-up», susciter chez les enseignants de mathématiques la curiosité...

Nouvelle discipline d’enseignement iconRapport de suivi sur l’education pour tous 2003/04: cas de la republique du benin
«Ecole Nouvelle». Cette réforme a assigné trois grands objectifs à l’école : la démocratisation de l’enseignement, l’introduction...

Nouvelle discipline d’enseignement iconLa maîtrise de la langue, Si elle est bien sûr au cœur de l'enseignement...
«La maîtrise de la langue, Si elle est bien sûr au cœur de l'enseignement du français ne peut être pleinement assurée que par la...

Nouvelle discipline d’enseignement iconRapport du stage
«Education, enseignement et formation», specialité «Territoire, culture et enseignement», parcours «Médiation culturelle et école...

Nouvelle discipline d’enseignement iconTranscription : Qui sont ces nouveaux pères ?
«nouvelle génération» sont même sur la photo de famille à la maternité. Tout un symbole. IL est loin le temps des pères tout puissants...

Nouvelle discipline d’enseignement icon[Programme de la discipline de 1996]

Nouvelle discipline d’enseignement iconI ancrages historiques de la discipline

Nouvelle discipline d’enseignement iconA faire compléter par le coordonnateur de discipline

Nouvelle discipline d’enseignement iconNom des professeurs responsables et/ou discipline(s) concernée(s)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com