Royaume du Maroc








télécharger 14.66 Kb.
titreRoyaume du Maroc
date de publication19.10.2016
taille14.66 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos

Royaume du Maroc


Conseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Portail CRT




Réf : 3_région_3_3

Titre : Enseignement supérieur Les licences appliquées très prisées par les étudiants

L’université a fait de gros efforts pour s’ouvrir sur son environnement socio-économique. La faculté de Ben M'sick notamment a créé des passerelles avec le monde de l'entreprise. Aujourd'hui, elle organise des projets, des ateliers et des partenariats avec les sociétés et es organismes internationaux. Cette stratégie a permis de renouveler la confiance des étudiants dans les filières universitaires.



Les étudiants de Ben M'sick ont désormais des opportunités professionnelles plus importantes .

L’université n’est plus synonyme d’échec et de perte de temps. Les facultés trouvent désormais le moyen de se réconcilier avec les étudiants et surtout de les séduire pour ne plus être un choix de dernière minute. L’astuce est de concilier enseignement et nécessité pour l’intégration professionnelle. Dans ce cadre, l’université Hassan II multiplie les rencontres avec les entreprises et adapte ses modules aux besoins du marché de l’emploi. Avant l’inscription, on propose même des séances d’orientation aux nouveaux étudiants afin de les orienter vers les filières qui correspondent le plus à leurs compétences. «On ne s’inscrit plus à la faculté parce qu’on n’a pas été accepté dans d’autres institutions. Les étudiants sont de plus en plus conscients des opportunités qu’on leur offre ici, notamment grâce aux partenariats avec d’autres institutions étrangères, des entreprises et aussi grâce aux masters et aux licences professionnelles de plus en plus diversifiées», explique un enseignant à la faculté de Ben M’Sick.

En effet, projets d’étude, journées portes ouvertes, ateliers de formation, activités parallèles…, la faculté diversifie ses programmes et met ses étudiants en contact avec le monde extérieur. Au niveau de la faculté des sciences de Ben M’Sick relevant de l’université Hassan II-Mohammedia, certains enseignants sont très actifs dans le domaine de l’environnement. «Grâce à l’implication des enseignants, on bénéficie des ateliers de formation en rapport avec l’écologie, on rencontre des spécialistes nationaux et internationaux et on est plus conscient des contraintes et des exigences du marché de l’emploi», nous confie Hasna, étudiante en deuxième année en biologie.

Durant les journées d’inscriptions, la plupart des nouveaux arrivés sont également bien renseignés et savent déjà ce qu’ils veulent étudier pour arriver à leurs objectifs. Certains choisissent la filière Licence «Sciences Mathématiques» pour s’orienter vers des masters dans les domaines des mathématiques et de l’informatique.

Cette filière donne aussi accès aux masters à dominance mécanique avec une excellente formation en mathématiques ou aux écoles d’ingénieurs recrutant sur dossier ou sur concours. Elle permet aussi une ouverture vers le monde du travail dans le secteur public ou privé. Mais elle n’est pas la seule à offrir cette opportunité. La majorité des licences fondamentales peuvent déboucher vers des offres d’emploi intéressantes, notamment si l’étudiant participe aux caravanes et projets qui ont pour but le suivi de l’insertion professionnelle des lauréats.

À titre d’exemple, la licence sciences et technologies, filière sciences mathématiques, informatique et applications (SMIA) offre une formation de base Bac+3 en mathématiques fondamentales, mathématiques appliquées, ainsi qu’en informatique.

Elle a pour but de donner aux étudiants à la fois une formation de base, en mathématiques et en informatique. Chose qui lui donne accès à des métiers demandés actuellement sur le marché de l’emploi. Pour ceux qui choisissent la chimie ou la physique, le cursus universitaire est également très riche et peut mener vers des débouchées intéressantes, telles que les écoles d’ingénierie ou la recherche scientifique. «Il suffit de bien choisir sa filière et prendre le temps de réfléchir sur ce qu’on veut faire dans l’avenir», nous confie l’un des enseignants. Les sciences de la Terre et de l'Univers ainsi que les sciences de la vie sont également très demandées par les bacheliers qui veulent se spécialiser en environnement, génétique, disciplines de la biologie, santé…

Les licences appliquées, par ailleurs, s’inscrivent dans le cadre de la nouvelle réforme universitaire et l’ouverture des facultés sur leur environnement socio-économique. Ainsi, elles conviennent aux étudiants à la recherche d’emploi plus que ceux qui veulent continuer dans le domaine de la recherche. Ces licences proposent une formation pratique spécialisée en adéquation avec le besoin du marché du travail. Dans ce cadre, la stratégie pédagogique est renforcée en permettant, entre autres, d’assurer un savoir-faire de haut niveau basé sur une formation théorique et pratique adéquate. Elle permet également de développer l’esprit d’initiative et du travail en groupe avec une diversification des matières d’enseignement et d’apprentissage en entreprise. Ainsi, on disposera de cadres d’un profil polyvalent s’adaptant avec la flexibilité exigée au sein de l’entreprise. 

Au niveau de la faculté des lettres et sciences humaines de Ben M’Sick, les licences appliquées sont très convoitées par les jeunes, notamment ceux en rapport avec la communication, l’animation ou les langues. En s’y impliquant, les étudiants participent à plusieurs festivals, projets internationaux et font du travail de terrain. Cette méthode les passionne davantage et facilite leur réussite ainsi que leur insertion professionnelle. La formation au sein des établissements universitaires permet d'envisager la poursuite d'études scientifiques jusqu'au niveau de doctorat via des masters. 



Statistiques de l’Université Hassan II-Casablanca

Au cours de la rentrée universitaire 2012-2013, l’Université Hassan II-Casablanca a enregistré 35 981 inscriptions. Ce chiffre représente une augmentation de plus de 23% par rapport à la rentrée précédente qui a enregistré 29 121 étudiants. Rappelons que durant la rentrée 2010-2011, l’université comptait 25 148 étudiants.

Ces chiffres représentent l’intérêt qu’acquiert l’université chaque année auprès des bacheliers. Au cours de la rentrée 2012-2013, le pôle universitaire à route d’El-Jadida relevant de la préfecture d’arrondissements Hay Hassani comptait 25 212 étudiants répartis sur les différentes facultés et écoles supérieures. 4 556 étudiants étaient inscrits à la faculté de médecine et pharmacie et 689 autres à la faculté de médecine dentaire. En outre, le pôle des études littéraires et sciences humaines à Aïn Chock comptait 5 524 étudiants.

Publié le : 18 Septembre 2013 –

SOURCE WEB Par Nadia Ouiddar, LE MATIN

Tags : concilier enseignement et nécessité pour l’intégration professionnelle- l’université Hassan II multiplie les rencontres avec les entreprises et adapte ses modules aux besoins du marché de l’emploi- la faculté diversifie ses programmes et met ses étudiants en contact avec le monde extérieur- Elle permet aussi une ouverture vers le monde du travail dans le secteur public ou privé- Il suffit de bien choisir sa filière et prendre le temps de réfléchir sur ce qu’on veut faire dans l’avenir- Ces licences proposent une formation pratique spécialisée en adéquation avec le besoin du marché du travail-


____ Conseil Régional du Tourisme Guelmim Résidence Sahara Tél / Fax : 028873812 - WWW.crt-guelmim.com - www.portailsudmaroc.com

similaire:

Royaume du Maroc iconTitre de la séquence : recherche documentaire sur le royaume-uni
«le Royaume-Uni». L’objectif est également de découvrir par eux-mêmes ce qu’est le Royaume-Uni : les pays qui le composent, les drapeaux,...

Royaume du Maroc iconRoyaume du Maroc
«Il faut que les malades et ses proches soient avec le médecin et non contre lui, qu’ils ne lui cachent rien des états du malade...

Royaume du Maroc icon2 Allemagne, Royaume-Uni, Suisse, Autriche

Royaume du Maroc iconSalle de classe Manuel Valls au Royaume Uni : c’est too much
«L’imposture économique», puissante critique de la théorie économique dominante (1)

Royaume du Maroc iconR oyaume du Maroc

Royaume du Maroc iconR oyaume du Maroc

Royaume du Maroc iconR oyaume du Maroc

Royaume du Maroc iconEcole superieure de gestion – maroc

Royaume du Maroc iconL'uic contribue à la recherche scientifique au Maroc

Royaume du Maroc iconRecherche scientifique au Maroc 17 février 2014, 19: 22








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com