I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté








télécharger 72.01 Kb.
titreI/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté
date de publication07.01.2018
taille72.01 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos


Catéchèse CE2-CM1 paroisse Saint Vincent en Lignon







Dieu se donne

Accueillir le don de Dieu, c’est recevoir son amour et en vivre, c’est recevoir la force de l’Esprit pour à notre tour, nous donner à l’image du Christ : dans le service, dans un engagement, au sein de sa famille….

Déroulement :

Etape 1 : en temps interpénétrations

Etape 2 : temps en équipe

Etape 3 : temps en équipe

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté



Il reprend les étapes 1 et 2 de l’itinéraire. A la suite de cette rencontre, les enfants se retrouveront deux fois en équipe pour les étapes 3, 4 et 5


    1. Autour de DONNER et RECEVOIR

    2. Film JESUS (21 mn)

    3. Jeu les rencontres de JESUS

(voir le déroulement par ailleurs)

II/ Jésus va jusqu’au bout du donhttp://www.alarencontreduseigneur.fr/wp-content/uploads/2011/07/m7.jpg


Objectif : découvrir que l’’amour de Jésus est infini

ACCUEIL

  1. Dire aux enfants : Lors du temps intergénérations, nous avons découvert plusieurs rencontres de Jésus et nous avons vu que QUAND JESUS SE DONNE, les personnes sont transformées.

  2. Inviter rapidement les enfants à se souvenir de quelques unes de ces rencontres.

COMMENT JESUS PEUT-IL SE DONNER A NOUS ? LA MULTIPLICATION DES PAINS

Objectif : découvrir que le texte de la multiplication des pains est déjà une préparation à l’eucharistie.

  1. Lire aux enfants le texte de la multiplication (Matthieu chapitre 14, 13-21

  2. Faire repérer les différents personnages et leurs gestes. Les enfants peuvent suivre sur leur livre.

  3. Pour mémoriser le texte, faire jouer le sketch de la multiplication des pains (cf activité n°1)

  4. Une fois ce temps d’expression, faire les activités n°2 et N°3 avec les enfants pour voir ce que les enfants ont compris de ce texte et faire le lien avec le dernier repas de Jésus et l’eucharistie. (Pour vous aider à mieux comprendre le texte, vous trouverez quelques explications dans la fiche jointe n°4)

Activité 2 réponses

QUESTIONS

VRAI

FAUX

  1. Jésus est triste parce qu’il a perdu son cousin Jean Baptise

x




  1. La foule suit Jésus car elle sait qu’il guérit les malades

x




  1. C’est la foule qui demande à manger à Jésus (non elle ne demande rien, elle attend et espère)




x

  1. Ce sont les disciples qui veulent donner à manger à la foule (non, ils veulent renvoyer la foule)




x

  1. La foule sera nourrit à partir de cinq pains et deux poissons

x




  1. C’est Jésus qui distribue le pain à la foule (non ce sont les disciples)




x

  1. Il y a douze corbeilles de nourriture pour la foule

x




  1. Il y a de la nourriture pour les 500 personnes présentes (non 5000 + femmes et enfants)




x

Activité 3 réponses

QUESTIONS

  1. Quel est le personnage central dans l’image 1 et 2 = Jésus

  1. Quel est le personnage dans l’image 3 = le prêtre à la messe

  1. Que tient le personnage 1 et 2 dans la main ? = Jésus tient du pain

  1. Que tient le personnage 3 dans la main ? = une hostie (c’est du pain sans levain (qui n’a pas levé)

  1. Est-ce que les personnages 1.2 et 3 font la même chose ? oui, ils lèvent le pain au ciel en signe de bénédiction = ils remercient Dieu. On notera le parallèle avec le récit de l'Eucharistie et le dernier repas de Jésus : Jésus prend, prononce la bénédiction, rompt le pain, le donne.

  1. Quand Jésus a-t-il dit cette phrase ? « Prenez et mangez en tous, ceci est mon corps livré pour vous » lors de son dernier repas le jeudi avant sa mort, Jésus est avec ses 12 apôtres. Ils mangent le repas de la Pâque.

  1. Est-ce que vous avez déjà entendu cette phrase ? si oui, où ? oui à la messe, ces paroles sont reprises par le prêtre lors de la prière eucharistiques

  1. Qui est nourrit dans la première image ? la foule

  1. Qui est nourrit dans la deuxième image ? les apôtres

10. Qui est nourrit dans la troisième image ? les gens qui viennent à la messe et qui communient. Jésus nourrit la foule comme il nourrit son peuple aujourd’hui par l’eucharistie. Communier, c’est se nourrir de Jésus Christ et vivre de sa Parole. Chaque fois que nous allons communier, Jésus nous invite à le recevoir.

11. Quelles ressemblances voyez-vous dans les trois images ? dans les trois cas, la foule est nourrit. Dans la 1ère et 2ème image par Jésus, dans la 3ème image par le prêtre. On remarquera que le prêtre accomplit les mêmes gestes que Jésus.

Aussi bien dans l’Eucharistie que dans la multiplication des pains, il y a transformation. Dans la multiplication des pains, transformation de 5 pains et 5 poissons en beaucoup de nourriture. Dans l’eucharistie, transformation du pain et du vin en corps et sang du Christ.



  1. Activité 4 : Trouvez la phrase : "Ceci est mon corps, ceci est mon sang, prenez et mangez."

  2. Lire avec les enfants l’explication de cette phrase (voir ci-dessous) (activité 4)

Comprendre ce que cela veut dire :

Jésus prend le repas de la Pâque avec ses amis, c’est son dernier repas. Jésus sait qu'il va être arrêté dans les prochaines heures car certains hommes n'acceptent pas qu'il parle de la part de Dieu. Ils vont le condamner à mort. Malgré tout, Jésus croit que son Père le relèvera de la mort. Pour montrer qu'il va donner sa vie, Jésus donne le pain et le vin aux disciples et dit : "Ceci est mon corps, ceci est mon sang".

Chaque fois que les chrétiens referont cela en son nom, Jésus sera spécialement présent.
 Chaque dimanche, les catholiques se rassemblent à la messe pour fêter Jésus-Christ ressuscité. Le prêtre prie l'Esprit saint et prononce les paroles de Jésus à son dernier repas "Prenez et mangez, faites ceci en mémoire de moi."  Le pain et le vin sont consacrés, ils deviennent le Corps et le Sang du Christ. Pas les muscles et les os qu'on a sous la peau, pas le sang qui coule dans les veines, mais Jésus ressuscité, vivant pour toujours d'une vie nouvelle.

Ceux qui ont fait leur première communion communient au pain qui est le Corps du Christ. Et Jésus demeure en eux.

  1. Les enfants ont-ils compris le sens de ce récit et le lien avec le sacrement de l’eucharistie ? Leur poser des questions sur ce qu’ils ont vu dans les activités 3 et 4

JALON PERSONNEL

  1. Les enfants écrivent sur leur cahier de vie ce qu’ils ont découvert de Jésus dans ce récit et ce qu’ils voudraient garder ?

  2. Leur donner la prière du Je crois en Dieu. Leur demander de la colorier pour la prochaine fois.

TEMPS DE PRIERE INDISPENSABLE

S’installer dans le lieu de prière. Créer un climat de silence, allumer une bougie, poser un pain devant la croix du Christ.

    1. Chanter un chant

    2. Faire le signe de la croix

    3. Prendre le texte « je suis le pain de vie » page 373 dans Parle Seigneur

    4. Dire aux enfants « la citation que nous allons entendre est tirée du récit de Jean qui vient après la multiplication des pains »

    5. Lire la citation : « Jésus leur repartit et leur dit: " En vérité, en vérité je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. JE SUIS LE PAIN DE VIE : celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. (…) Car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour. Car c'est la volonté de mon Père qui m'a envoyé, que quiconque voit le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle; et moi je le ressusciterai au dernier jour. »

    6. Laissez cette parole s’imprégner dans les cœurs en silence.

    7. Dire ensemble la profession de foi des chrétiens « je crois en Dieu »

III/ A la suite de Jésus, Vincent de Paul se donne


Objectif : Découvrir que Saint Vincent de Paul a donné sa vie au service des plus pauvres par amour pour Jésus.

Le catéchiste aura écrit sur un panneau les phrases de l’évangile ci-dessous. Le panneau sera décoré de flamme de l’Esprit de Dieu (modèle page 21 du livret) à la fin de la rencontre.

  • « Il m’a envoyé porté la Bonne Nouvelle aux pauvres » Lc 4,18

  • « Ce que vous faites aux autres c’est à moi que vous le faites ». Matthieu 25, 31-40.

  • « Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir l’Esprit ». (m 12, 11) = à écrire à la fin de la rencontre

VIE DE SAINT VINCENT DE PAUL

  1. Regarder ensemble la vie de Saint Vincent sur la BD dans le livret page 6 à 8

  2. Sur leur livret, demandez aux enfants de retrouver les moments importants de la vie de Saint Vincent de Paul (a), quelles sont les paroles qui ont particulièrement son cœur ? (b) qu’est-ce qui les frappe dans ce texte ? quand a-t-il laissé jaillir l’Esprit en lui ? (c) quelles furent les conséquences ? (d)

    1. Vincent grandit à la campagne et devient prêtre. Il recherche une bonne situation puis rencontre un mourant. Il aide les pauvres de Châtillon et forme la première « confrérie de charité ». Il lutte contre toutes les misères et donne sa vie aux pauvres.

    2. « Il m’a envoyé porté la Bonne Nouvelle aux pauvres » - « Ce que vous faites aux autres c’est à moi que vous le faites ».

    3. Il a laissé jaillir l’Esprit de Dieu 1/ quand il a ouvert son cœur aux pauvres alors qu’il avait jusqu’à là une vie privilégiée en tant que professeur d’une riche famille. 2/ Quand il a vu le visage de Jésus dans ce mourant. 3/ Quand il a laissé les paroles de Jésus atteindre son cœur.

    4. Saint Vincent, éclairé par l’Esprit, prend soin des pauvres, organise des équipes de charité avec l’aide de riches dames, il fonde « les filles de la charité ».

L’Esprit nous pousse à ouvrir notre cœur. En laissant jaillir l’Esprit, nous mettons la paix, l’amitié, la joie autour de nous et cela change notre vie et celle de ceux qui sont autour de nous.

  1. Lire page 9 du livret. Demandez aux enfants

- quel est le rôle des « filles de la charité dans le règlement établi par Monsieur Vincent ? (a) (faire souligner les mots).

- Quelles sont les qualités demandées à ces dames ? (b)

- Pourquoi doivent-elles agir ainsi ? 

- Pourquoi Vincent leur demande-t-il de faire cela ? (c)

- Que veut-il faire découvrir à ceux qui sont dans la difficulté, la souffrance, la misère ou la solitude ?

    1. Leur rôle est de s’occuper des malades pauvres avec soin

    2. Les dames doivent être gaies, préparer les repas du malade avec soin (laver les mains, mettre une nappe et des couverts, couper la viande et le pain ».

    3. Vincent demande d’agir avec les pauvres comme avec les riches, car tous sont enfants de Dieu et tous représentent Jésus Christ lui-même comme il l’a dit = « Ce que vous faites aux autres c’est à moi que vous le faites ».

    4. Il veut faire découvrir aux pauvres que chacun est précieux pour le cœur de Dieu.

  1. Poursuivre la découverte du rôle des « filles de la charité aujourd’hui dans le monde ? en regardant les illustrations page 12 et 13 du livret et en lisant les citations.

  2. Activités ludiques autour du mot CHARITE (activité n°5)

    1. Trouver le rébus (réponse = charité)

    2. mots mêlés pour trouver des synonymes de charité

    3. quelle différence entre charité et solidarité = phrase à trouver = Acte de bonté et de générosité fait envers autrui au nom de sa foi en Dieu). Pour trouver la phrase enlever chaque fois les lettres en majuscules entre les mots

AVEC L’ESPRIT VIVONS DE CE DON D’AMOUR

Dire aux enfants : Vincent de Paul a beaucoup donné pour les pauvres : son temps, sa vie, sa foi. Il a tout donné aussi pour entraîner avec lui et accompagner des femmes, des hommes à se mettre eux aussi au service de leurs frères les plus démunis. En lui, la parole de Jésus : « Il m’a envoyé porté la Bonne Nouvelle aux pauvres » résonne comme un appel pour chacun de nous. Quand l’esprit Saint est à l’œuvre, cela ne passe pas inaperçu, on peut le reconnaître à ses fruits, à ce qu’il produit de grand et de beau.

  1. Les enfants vont coller autour du panneau les sept dons de l’Esprit (voir activité 6) : CE QUE L’ESPRIT SAINT PRODUIT C’EST : L’AMOUR, LA JOIE, LA PAIX, LA PATIENCE, LA BIENVEILLANCE, LA BONTE, LA FIDELITE, LA DOUCEUR ET LA MAITRISE DE SOI.

  2. Inviter les enfants à découvrir comment on retrouve ces fruits de l’Esprit dans la vie de saint Vincent, ce que ses gestes, ses paroles, son action ont produit, on donné, mais aussi ce qu’il a reçu des autres.

  1. Regarder dans le livret les pages 14 et 15 comment des hommes et des femmes aujourd’hui encore, se donnent avec le même amour.

- Que voient-ils sur les illustrations ? (a)

– de quoi ces personnes ont-elles besoin ? satisfaire ces besoins, est-ce suffisant ?

de quoi peut-on manquer ? (c)

    1. Des chrétiens aujourd’hui , comme au temps de saint Vincent, viennent en aide à des personnes qui souffrent et sont démunies (personne âgée, personnes dans la rue, malades, exclus et pauvres, étrangers, prisonniers.

    2. Ces personnes ont besoin de rencontrer des personnes qui sont des signes de l’amour de Dieu pour nous.

    3. NOUS AVONS BESOIN DE L’AMOUR DE DIEU.

  1. Connaissent-ils d’autres associations ?

    1. Raoul Follereau (lépreux)

  1. Lire le texte de l’évangile Matthieu 25, 34-40 (j’avais faim et vous m’avez donné à mangé…)

  2. Dire aux enfants : « cette parabole de Jésus veut nous dire que nourrir quelqu’un qui a faim, c’est nourrir Jésus lui-même. Accueillir un étranger, c’est accueillir Jésus lui-même. Prendre soin de quelqu’un, c’est prendre soin de Dieu lui-même. Jésus nous invite à reconnaître sa présence dans tous ceux que nous rencontrons. Quand on reçoit, quand on donne, c’est Jésus avec nous, en nous, par nous. Donner, recevoir, c’est ainsi que se transmet la vie de Dieu. Chacun de nous peut être un cadeau pour les autres ».

JALON COLLECTIF et INDIVIDUEL

  1. Découper dans du papier jaune, orange et rouge des formes de flamme de différentes tailles puis les coller sur le panneau.

  2. Ecrire sur le panneau la phrase « Ne brisez pas l’élan de votre générosité, mais laissez jaillir l’Esprit ».

  3. Les enfants écrivent (ou dessinent) sur leur carnet de vie ce qu’ils ont retenu de la rencontre

TEMPS DE PRIERE

  1. Chanter le chant sur le CD « Dieu te donne »

  2. Signe de la croix

  3. Dire « : « Nous voici devant toi Seigneur pour t’aimer, te prier. tu es là, présent au milieu de nous, présent dans le cœur de chacun. (silence). Esprit Saint, vient combler notre soif d’aimer et d’être aimés ».

  4. Dire ensemble la prière page 17 du livret enfant.

  5. Prier le Notre Père en se donnant la main.

Un coloriage et une BD en plus

http://catho62-bruay.cef.fr/enfant/2004/juin/210_1001.gif

20 r b le sourd multiplication des pains.jpg






Pour les animateurs

COMPRENDRE LE RECIT DE LA MULTIPLICATION DES PAINS

Situer le récit : C'est une première multiplication des pains, car il y en eut deux (Matthieu 16:9.10). Elle est racontée par tous les évangélistes (Matthieu 14:12-21; Marc 6:30-44; Luc 9:15-17; Jean 6:1-14). Les disciples sont revenus de leur mission en Galilée, et Jean-Baptiste est mort entre-temps. Jésus, l'ayant appris, décide de quitter Capharnaüm (Matthieu 14:13). Il désire être seul à seul avec ses disciples. Ils quittent donc cette agglomération grouillante de monde et se rendent dans un "lieu désert". Ils ont besoin d'un peu de solitude. Prenant une barque, ils vont sur la rive Nord du lac. Mais la foule accourt et grossit sans cesse, à mesure qu'ils traversent les bourgades sillonnant la rive.

A la mort de Jean baptiste, Jésus se réfugie dans le désert : Dans la Bible le désert est souvent présenté comme un lieu où l’on peut rencontrer Dieu dans la solitude.

  • Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait en guérissant les malades : cela nous rappelle ce que nous avons vu lors du temps intergénérations avec les rencontres de Jésus. La foule venait de partout, parfois de très loin pour l’entendre et le voir. L’existence de Jésus commençait à être connue. On se racontait qu’il n’était pas comme les autres ! Ses paroles étaient réconfortantes, elles donnaient de l’espoir et du courage face à une société qui créait des exclus, des affamés et des opprimés. Elle a faim d'autre chose ; elle attend un regard, une écoute, une caresse, un soutien… Elle attend un bon berger pour la guider.

  • « Il se fait tard renvoie ces gens» : La fatigue de la journée se fait sentir et les disciples ont faim, s’ils tardent trop, ils ne trouveront plus de quoi manger. Il faut donc renvoyer ces gens, quitter ce lieu désert ; il n'y a rien ici pour subvenir aux besoins des hommes. Ils veulent renvoyer la foule. Les disciples n'ont pas un regard dirigé vers la foule, vers les autres.

  • « Donnez leur vous-mêmes à manger »  C’est une réponse surprenante! Jésus qui sait très bien qu'ils n'ont pas assez de provisions pour cela, de plus ils n’ont pas assez d’argent et même en Palestine, les commerces sont fermés le soir. Et comment auraient-ils fait pour acheminer des provisions sur place ? Autant d'obstacles que Jésus veut leur faire découvrir, pour les préparer intérieurement au miracle et les inviter à se mettre au service des autres. Jésus est le contraire des disciples, il AIME et veut rejoindre la foule et partager. C'est maintenant que les gens attendent, c'est maintenant qu'ils espèrent ; c'est donc maintenant qu'il faut agir, se dépasser, se mettre au service de, faire UN avec la foule.

  • « Nous n’avons que cinq pains et deux poissons » : Pain et poissons étaient la nourriture quotidienne des habitants de la Galilée. Etonnement des disciples, comment nourrir une telle foule avec si peu ? Il leur est impossible de réaliser son souhait. On ne peut trouver de nourriture dans un désert, synonyme d’aridité, de stérilité et de mort.

  • Dans le récit de Jean ou de Marc il est dit que c’est un petit garçon qui apporte 5 pains et 2 poissons : l’enfant donne ce qu’il a au risque de ne rien garder pour lui. C’est un don comme lorsque nous apportons les offrandes à la messe. Si on apporte les hosties (pain sans levain) c’est que des hommes ont cultivé du blé pour avoir du pain, si on apporte le vin, c’est que des hommes ont cultivé la vigne pour avoir des raisins et du vin.

  • « Jésus ordonne à la foule de s’asseoir » : On ne partage pas un repas sans s’y préparer un minimum. On s’assied avec les autres pour écouter et échanger. Ils deviennent Peuple de Dieu. Herbe verte : insolite dans un lieu désertique mais expression à résonnance biblique qui fait allusion au berger des psaumes qui conduit son peuple au repos car dans le récit de Marc il est dit : « En débarquant, il vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu’ils étaient comme des brebis qui n’ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement. » Marc veut montrer que Jésus est ce berger annoncé par Ézéchiel, qui a pitié de ses brebis, et qui les conduit sur de verts pâturages, et qui les rassasie, qui va chercher celle qui est perdue. Il est le nouveau Moïse qui conduit son peuple.

  • « Il prononça la bénédiction, il rompit le pain puis il les donna aux disciples et les disciples les donnèrent à la foule » : On notera le parallèle avec le récit de l'Eucharistie : Jésus prend, prononce la bénédiction, rompt le pain, le donne (on y reviendra plus tard). Eucharistie signifie « Action de grâces ».

  • Jésus initie progressivement ses disciples à l’eucharistie. Le Discours sur le Pain de vie (Jean) qui suivra continue cette initiation.

  • Aussi bien dans l’Eucharistie que dans la multiplication des pains, il y a transformation. Dans la multiplication des pains, transformation de 5 pains et 5 poissons en beaucoup de nourriture. Dans l’eucharistie, transformation du pain et du vin en corps et sang du Christ (transformation d’une réalité matérielle en une réalité divine). On remarquera que Jésus accomplit les mêmes gestes.

  • Jésus nourrit la foule comme il nourrit son peuple aujourd’hui par l’eucharistie. Communier, c’est se nourrir de Jésus Christ et vivre de sa Parole.

  • « Tous mangèrent à leur faim » : C’est extraordinaire, Jésus a donné de la nourriture à tout le monde. C’est un cadeau qu’il a fait aux hommes et femmes présents, un don gratuit car ils n’avaient rien demandé. Aujourd’hui encore Jésus donne de la nourriture à tous les hommes quand on célèbre l’eucharistie. Il ne donne plus du pain à la foule, mais le pain et le vin (qui rappelle le sang qu’il a versé sur la croix), ce pain et ce vin qui deviennent corps et sang du Christ. Chaque fois que nous allons communier, Jésus nous invite à le recevoir. Non seulement à nourrir notre corps, mais aussi et surtout à nourrir notre âme en écoutant ce qu’il nous dit et en respectant ses paroles. Il nous invite également à partager entre frères et sœurs.

  • « On ramasse douze paniers » : comme... douze apôtres ou les douze tribus d’Israël. Rien ne doit se perdre. Les dons de Dieu ne se gaspillent pas. Surtout si d'autres ne mangent pas à leur faim...



  1. Quizz la multiplication des pains

QUESTIONS

VRAI

FAUX

  1. Jésus est triste parce qu’il a perdu son cousin Jean Baptise







  1. La foule suit Jésus car elle sait qu’il guérit les malades







  1. C’est la foule qui demande à manger à Jésus







  1. Ce sont les disciples qui veulent donner à manger à la foule







  1. La foule sera nourrit à partir de cinq pains et deux poissons







  1. C’est Jésus qui distribue le pain à la foule







  1. Il y a douze corbeilles de nourriture pour la foule







  1. Il y a de la nourriture pour les 500 personnes présentes









  1. Comparer les trois images

la-multiplication-des-pains.jpg


http://data0.eklablog.com/catechisme/mod_article57868907_507d1e7919f18.gif?6927


185_0703_thumb.jpg


  1. La multiplication des pains

  1. La Cène le dernier repas de Jésus

  1. La table de l’eucharistie à la messe

Quelles ressemblances voyez-vous ? quelles différences ?

QUESTIONS

Réponse libre

  1. Quel est le personnage central dans l’image 1 et 2




  1. Quel est le personnage dans l’image 3




  1. Que tient le personnage 1 et 2 dans la main ?




  1. Que tient le personnage 3 dans la main ?




  1. Est-ce que les personnages 1.2 et 3 font la même chose ?




  1. Quand Jésus a-t-il dit cette phrase ? « Prenez et mangez en tous, ceci est mon corps livré pour vous »




  1. Est-ce que vous avez déjà entendu cette phrase ? si oui, où ?




  1. Qui est nourrit dans la première image ?




  1. Qui est nourrit dans la deuxième image ?




  1. Qui est nourrit dans la troisième image ?




  1. Quelles ressemblances voyez-vous dans les trois images ?




4. Le dernier repas de Jésus

Remettre la phrase dans le bon ordre et l’écrire :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------


1er mot

ceci



2ème mot

Prenez



3ème mot



4ème mot

mon



5me mot

est



6me mot

corps



7me mot

sang



8me mot
 


9me mot

et



mangez

10me mot



11me mot


Comprendre ce que cela veut dire :

Jésus prend le repas de la Pâque avec ses amis, c’est son dernier repas. Jésus sait qu'il va être arrêté dans les prochaines heures car certains hommes n'acceptent pas qu'il parle de la part de Dieu. Ils vont le condamner à mort. Malgré tout, Jésus croit que son Père le relèvera de la mort. Pour montrer qu'il va donner sa vie, Jésus donne le pain et le vin aux disciples et dit : "Ceci est mon corps, ceci est mon sang".

Chaque fois que les chrétiens referont cela en son nom, Jésus sera spécialement présent.
 Chaque dimanche, les catholiques se rassemblent à la messe pour fêter Jésus-Christ ressuscité. Le prêtre prie l'Esprit saint et prononce les paroles de Jésus à son dernier repas "Prenez et mangez, faites ceci en mémoire de moi."  Le pain et le vin sont consacrés, ils deviennent le Corps et le Sang du Christ. Pas les muscles et les os qu'on a sous la peau, pas le sang qui coule dans les veines, mais Jésus ressuscité, vivant pour toujours d'une vie nouvelle.

Ceux qui ont fait leur première communion communient au pain qui est le Corps du Christ. Et Jésus demeure en eux.


Je crois en Dieu

Je crois en Dieu,
le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre ;
et en Jésus-Christ,
son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint-Esprit,
est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié,
est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers,
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit-Saint,
à la sainte Eglise catholique,
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
à la vie éternelle.
Amen.
http://www.pour-enfants.fr/jeux-imprimer/frises-maternelle/dessin-frise-maternelle-06.png

ACTIVITES 5

Trouver le mot en décortiquant le rébus -------------------------------------------------

http://static.freepik.com/photos-libre/bol-de-riz-clip-art_419052.jpg http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:and9gcrl2glbkgoky3jd6zxfd22hga5atwbr6r91hf0wj6tivwtsm5g9w4mfkq43http://www.clipart-fr.com/data/clipart/coloriage_01/coloriage_0020.gif

Trouver des mots synonymes du mot charité (attention, des lettres ne sont pas utilisées) en retrouvant les mots de la liste dans le mots mêlés



Quelle est la différence entre charité et solidarité ? Pour trouver la solution, reconstitue la phrase en évitant le piège des majuscules.

------------------------------------------


CE
activité 6


SAINT

L’ESPRIT

QUE
CE QUE L’ESPRIT SAINT PRODUIT C’EST : L’AMOUR, LA JOIE, LA PAIX, LA PATIENCE, LA BIENVEILLANCE, LA BONTE, LA FIDELITE, LA DOUCEUR ET LA MAITRISE DE SOI.


C’EST :

PRODUIT



La douceur

La maîtrise de soi

La joie

La bonté

La bienveillance

La patience

L’amour

La fidélité

La paix



similaire:

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconL'atelier philo inter-générations : un exemple sur le bonheur

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconBon a savoir sur les stages de vacances
«Enfants contents, Parents aussi» propose le stage «A la découverte du monde polaire» pour les enfants de 2,5 à 7 ans

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconRapport aux institutions des parents d’enfants en situation de handicap 62
«structures d’action médico-sociale précoce» sont prévues pour l’accueil d’enfants «chez qui un handicap aura été décelé ou signalé»...

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconQuel est l'impact des barreurs de feu sur les individus qu'ils manipulent ?
«guérisseur» concerne une petite catégorie de praticiens qui prodiguent des soins bien particuliers en appliquant des savoirs et...

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconArrêté du Gouvernement de la Communauté française portant désignation...

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconLa réunion parents d'élèves a porté ses fruits sur le comportement et le travail des enfants

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconProgramme d’apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d’enfants

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconChers parents, voici la liste de fournitures pour le cycle IL s'agit...

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconTournoi d’échecs inter-écoles

I/ Temps inter-générations parents, enfants et communauté iconTranscription Autorégulation
«Faire croître le succès», le programme d’apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d’enfants ou tout simplement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com