Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire








télécharger 26.8 Kb.
titreRésumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire
date de publication07.01.2018
taille26.8 Kb.
typeRésumé
m.21-bal.com > loi > Résumé

Références prioritaires pour la conciliation études-travail





Résumé 6 - Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire : impacts sur leur adaptation scolaire et psychosociale


Michelle Dumont UQTR, p 161, Revue Éducation et Francophonie, volume XXXV :1, printemps 2007
Le travail à temps partiel (TTP) des adolescentes et adolescents durant les études est un phénomène social de plus en plus répandu en Amérique du Nord. Pourtant, que savons-nous de ses impacts, à court et à moyen terme, sur l’adaptation scolaire et psychosociale des élèves entre le milieu et la fin du secondaire ? Dans le cadre d’une étude québécoise, des questionnaires standardisés ont été remplis par des élèves en troisième, quatrième et cinquième secondaire : tracas quotidiens, stratégies adaptatives, problèmes psychopathologiques, estime de soi, optimisme, autonomie et travail à temps partiel. Les relevés de notes des élèves en mathématiques, en français ainsi que le relevé général furent également recueillis.
Faits saillants

Globalement, les résultats révèlent que le TTP durant les études s’avère un facteur de

risque pour l’adaptation scolaire des élèves en troisième et en quatrième secondaire travaillant plus de onze heures par semaine, ce qui n’est pas le cas de ceux appartenant à la même catégorie en cinquième secondaire. Par contre, aucun coût réel associé au TTP durant les études n’a été observé sur l’adaptation psychosociale des adolescentes et adolescents et cela, aux trois cycles scolaires. D’autres analyses indiquent qu’un TTP effectué en troisième secondaire ne permet pas de prédire la sévérité des tracas quotidiens, les ressources personnelles, les résultats scolaires et les comportements intériorisés et extériorisés mesurés en quatrième secondaire. Ilexiste cependant une exception au plan des stratégies adaptatives productives et sociales évaluées en cinquième secondaire. La conclusion porte sur l’importance de renforcer les facteurs de protection de chaque élève afin de mieux faire face au tandem travail-études.
Le travail à temps partiel fait partie des mœurs

L’adolescence est marquée par des changements nombreux, intenses et rapides sur le plan pubertaire, identitaire et relationnel, sans parler des attentes de performance. Or, une des tâches développementales associées à cette période de la vie concerne la construction de l’identité. Le fait de travailler à temps partiel peut forcer ce processus, car dans de nouveaux contextes environnementaux, l’adolescent apprendra à mieux se connaître, à identifier de quoi il est capable, ce qu’il veut et ce qu’il peut faire de sa vie. Or, dans la société québécoise, on note une acceptation croissante des adultes à l’égard du travail à temps partiel des adolescentes et adolescents. En effet, il n’est pas rare d’entendre dire « cela va forger son caractère et développer son sens des responsabilités ».
Une société de consommation séduisante.

Parallèlement à ce changement de mentalité, la société de consommation dans laquelle les adolescentes et adolescents évoluent favorise l’accès rapide au monde du travail afin de se procurer certains biens jugés nécessaires pour les uns et inutiles pour les autres. Dans une étude menée par Dumont (2000), ne pas avoir assez d’argent de poche constitue un tracas quotidien formulé par les deux tiers des élèves de cinquième secondaire. Par conséquent, il n’est pas étonnant de constater que le tandem travail-études fait de plus en plus partie de la réalité nord-américaine des adolescentes et adolescents des années 2000.
Conséquences liées TTP des adolescentes et adolescents durant leurs études

À quel moment peut-on dire que le travail à temps partiel durant les études constitue un facteur de risque ou de protection pour l’adaptation scolaire et psychosociale des adolescentes et adolescents ? Les résultats souvent contradictoires observés dans la documentation soutiennent à la fois la thèse des coûts, et des bénéfices. Les répercussions négatives associées au travail à temps partiel sont importantes, surtout si certains seuils critiques sont franchis soit 15 heures par semaine consacrées à un emploi durant les études, mais surtout à partir de 20 heures par semaine. Rappelons que l’adolescence est une période marquée par d’importants changements de maturation physique, identitaire, intellectuelle et socioaffective. Les élèves qui cumulent le double rôle travail-études augmentent ainsi le risque de présenter des problèmes scolaires et psychosociaux sous le poids de la fréquence et de la sévérité des facteurs de stress et des exigences liées à ces deux fonctions
Coûts

  • Globalement, un travail à temps partiel intense serait associé sur le plan de l’école à des aspirations scolaires moins élevées, à de la fatigue au point de s’endormir sur son pupitre;

  • à une baisse de rendement scolaire et d’engagement scolaire (Steinberg & Dornbusch, 1991) et à une probabilité de décrochage scolaire;

  • Sur le plan de la santé, le TTP en général serait associé à une baisse d’activités sportives, et à une réduction des heures consacrées au sommeil, à une insatisfaction liée au temps accordé aux loisirs

  • Sur le plan personnel, familial et social, le TTP intense pourrait mener à des

comportements agressifs, à des disputes avec les parents, à des troubles avec la

police (Bachman et al., 1993), à des symptômes dépressifs et à un appauvrissement

de la relation parents-adolescents : peu de conversations et de piètre qualité, moins

de temps passé ensemble et de contacts physiques.

  • Problème psychosocial :

Occuper un double rôle travail-études peut mettre l’élève sous pression devant les exigences nouvelles et nombreuses qu’offrent ces différents milieux de socialisation, ce qui par ricochet risque d’affecter son bien-être psychologique. Plusieurs recherches ont d’ailleurs démontré un lien entre le stress et un faible rendement scolaire.

  • De plus, sous l'influence du stress, un adolescent peut voir augmenter sa consommation de substances nocives pour sa santé surtout s’il travaille de nombreuses heures par semaine et s’il possède de l’argent pour s’en procurer. Or, il faut savoir que la consommation à risque serait également associée à un désir d’abandon scolaire ou à une diminution des résultats scolaires


« Les élèves qui cumulent le double-rôle travail-études augmentent ainsi le risque de présenter des problèmes scolaires et psycho-sociaux sous le poids de la fréquence et de la sévérité des facteurs de stress et des exigences liées à ces deux fonctions »



Bénéfices

Parmi les avantages liés au travail à temps partiel, Mortimer, Harley et Staff (2002) rapportent, selon un relevé de la documentation, le développement du sens des responsabilités, de la confiance en soi, de la gestion efficace du temps (ponctualité) et de l’estime dans le regard des pairs. Selon les adolescentes et adolescents eux-mêmes, leur emploi les aide à participer aux discussions en classe et à reconnaître l’importance de l’éducation si on veut éviter d’occuper un

emploi répétitif, monotone et peu payant le reste de sa vie. Sans pourtant reposer sur

une évaluation empirique de la question, on peut penser que d’autres gains peuvent

découler d’une incursion précoce dans le monde du travail. Notons entre autres :


  • L’expérience acquise dans un monde d’adultes et l’effet structurant que le travail à

temps partiel peut apporter sur l’arbitrage entre le temps d’étude et le temps de travail.


  • Le sentiment d’être utile et apprécié pourrait aussi compter parmi les retombées

positives du travail à temps partiel et cela surtout si l’élève échoue à l’école ou est mis

à l’écart pour des raisons d’intimidation ou de discrimination.

  • De plus, la participation au marché du travail peut favoriser le développement de compétences sociales et d’habiletés qui faciliteront l’insertion professionnelle, telles que la capacité à surmonter sa timidité, le fait d’apprendre à s’affirmer, à mieux se connaître, à être responsable et ponctuel, à prendre des initiatives, à respecter la valeur du travail, de l’effort et de l’argent, à gérer son temps, à collaborer, à travailler avec des appareils sophistiqués, faire l’apprentissage d’une langue seconde, etc.

  • L’exercice d’un travail à temps partiel modéré peut s’avérer une alternative de réussite, mais pas la seule, pour les élèves qui s’adaptent mal au monde scolaire et dont la persévérance est en péril. Enfin, le TTP rend également la transition entre le monde scolaire des adolescentes et adolescents et l’univers professionnel des adultes plus souple et moins anxiogène pour ces élèves en comparaison avec ceux qui auraient été privés d’une telle expérience plus tôt dans le développement. Mortimer, Harley et Staff (2002)

  • Le bien-être personnel de l’adolescent se voit amélioré quand il se dit satisfait de son salaire, qu’il peut sortir plus souvent avec ses amis et dépenser son argent librement. Somme toute, une insertion professionnelle précoce peut être vue comme une excellente source de socialisation facilitant la transition entre la fin du secondaire et le début de l’intégration de l’élève au monde du travail.


Conclusion

Somme toute, ces résultats de recherche suggèrent une certaine prudence de la part des parents à encourager le travail à temps partiel des adolescentes et adolescents de troisième et de quatrième secondaire et cela, en ce qui a trait aux conséquences néfastes potentielles sur les performances et les aspirations scolaires. Toutefois, l’analyse des résultats doit être nuancée. Par exemple, une exploration plus approfondie des différences individuelles (genre, âge, motivation et résultats scolaires, profil de personnalité, qualité de la relation parents-adolescent, type de style éducatif, valeurs personnelles reliées à l’école, culture de performance à l’école, etc.) permettrait d’expliquer en quoi le cumul travail-études ne pose pas de problèmes pour les élèves plus résistants au stress, alors qu’un nombre d’heures plus limité pourrait être recommandé à ceux qui s’avèrent plus vulnérables au stress.
L’impact du travail à temps partiel peut s’analyser sous l’angle des facteurs de protection dont chaque adolescente et adolescent dispose. Plus ces facteurs sont nombreux et utilisés, plus nous sommes en droit de penser que les risques scolaires et psychosociaux devraient diminuer. Ces ressources dites aidantes peuvent être de nature personnelle (gestion efficace du stress, niveau peu élevé d’anxiété, facilité à l’apprentissage et à l’étude, intérêt pour les études, aspiration scolaire élevée, but professionnel clair, sommeil récupérateur, santé, capacité d’organisation, implication sportive, etc.), familiale (parents qui encouragent, valorisent et s’impliquent dans la vie scolaire de leur enfant, qui aiment lire et résoudre des problèmes, qui entretiennent une relation parents-adolescent aimante et soutenante et qui encadrent les activités du jeune en matière de temps consacré au clavardage, aux passe-temps, aux activités sociales et sportives, au sommeil, aux études, etc.) et environnementale (faire partie d’un réseau d’amis studieux, aimant l’école et ayant des aspirations scolaires, disposer d’une structure scolaire qui favorise l’aide aux devoirs avec horaire flexible, évoluer dans un environnement scolaire encourageant l’excellence, etc.).
À la lumière de cette étude, il est important de renforcer le développement de ces facteurs de protection afin que l’élève puisse mieux faire face au tandem travail-études. Que l’adolescente ou l’adolescent travaille ou non pendant ses études, il n’en demeure pas moins qu’il a la responsabilité de prendre en charge ses apprentissages et de mettre en place des conditions favorisant son développement, son adaptation scolaire et son bien-être personnel et cela, grâce à la complicité parentale et au soutien constant de l’école.

Lien : http://www.acelf.ca/c/revue/pdf/XXXV_1_161.pdf


Résumé mis en ligne - 05 mai 2013

Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative (IRC

et le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)


similaire:

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconRésumé : Partant d’un document sur le gps, les élèves sont amenés...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconPour que les élèves cherchent à s'améliorer, IL faut bien sûr que...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconLa Check List du bac d'André Giordan
«Prof supernots»(1). Pourtant les élèves bouclaient le programme en une demi-année. Le reste du temps, je les entraînais à bachoter...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconL ettre d’I
Les parents informent l’établissement de la non réinscription de leur enfant durant le troisième trimestre scolaire à l’occasion...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconÀ destination des enseignants du Primaire et du Secondaire
«rock’n roll» est, dans un premier temps, utilisé pour isoler le rhythm’n blues joué par les Afro-américains de celui des musiciens...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconRésumé : L'écrivain et scénariste Paul Steiner laisse ses enfants...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconCours donné à l'Institut Belge des Hautes Études Chinoises en janvier-février 1935
En aucun pays et en aucun temps les maîtres de la peinture ne semblent dire la même chose que les critiques d'art; les premiers sont...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconLes bienfaits de la fatigue
«Je suis fatigué(e)» est un leitmotiv qui résonne dans la rue, au travail, chez les couples, et même au cinéma dans Un couple parfait...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconRésumé : Apports théoriques et pratiques pédagogiques pour permettre...

Résumé 6 Le travail à temps partiel durant les études chez les élèves du secondaire iconProgramme d’Éducation préscolaire et enseignement primaire
«tempête d’idées» afin de trouver les règles de la classe. Durant la «tempête d’idées», l’enseignant peut, par exemple, écrire les...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com