Bonne lecture ! Haut du formulaire








télécharger 0.66 Mb.
titreBonne lecture ! Haut du formulaire
page1/19
date de publication06.01.2018
taille0.66 Mb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19


www.comptoirlitteraire.com
présente
‘’To the Lighthouse’’

(1927)

''La promenade au Phare''

(1929)
roman de Virginia WOOLF

pour lequel on trouve un résumé
puis successivement l’examen de :
la genèse (page 10)
l’intérêt de l’action (page 12)
l’intérêt littéraire (page 16)
l’intérêt documentaire (page 32)
l’intérêt psychologique (page 43)
l’intérêt philosophique (page 66)
la destinée de l’œuvre (page 73)

Bonne lecture ! Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Bas du formulaire

Résumé
''La fenêtre''
1
Un jour de septembre, au début du XXe siècle, dans une résidence d'été située sur une des îles Hébrides, Mrs Ramsay déclare : «Oui, bien sûr, s'il fait beau demain.» Elle cause ainsi «une joie extraordinaire» à James, le dernier de ses enfants, âgé de six ans, qui souhaite pouvoir faire une excursion jusqu'au phare qu'on voit depuis la maison. Mais son père assène : «Il ne fera pas beau», et James aurait voulu pouvoir «le tuer sur place». C'est que Mrs Ramsay, du fait de sa rigueur sarcastique, provoque de telles émotions dans le cœur de ses enfants. Sa femme s'emploie, si on peut aller au phare, à y apporter de quoi venir en aide au gardien et à sa famille, tricote un bas pour le fils. Un jeune invité, Charles Tansley, jeune universitaire d'Oxford plein d'ambition et très travailleur, confirme l'avis de Mrs Ramsay, ce qui le rend encore plus détestable aux yeux des «huit fils et filles». Mais leur mère pense qu'il est «absurde d'inventer des différences entre les gens alors qu'ils sont [...] bien assez différents les uns des autres comme cela» ; et elle «rumine le problème des riches et des pauvres». Tandis que somnole sur la pelouse un autre invité, le vieux poète Carmichaël, elle invite Charles Tansley «à faire en ville une course» avec elle, et il est flatté de cette invitation de la part de «la plus belle personne qu'il eût jamais vue». Comme, en ville, on colle l'affiche d'un cirque, ils envisagent d'y aller. Mais elle ne comprend guère le «vilain jargon universitaire» de cet «affreux pédant», de cet «insupportable raseur». Découvrant «la grande assiettée d'eau bleue», «le Phare», «les dunes», ils parviennent au port où elle est venue faire une visite de charité.
2
Mrs Ramsay répète à James : «Pas moyen d'aller au Phare», ce que lui reproche in petto sa femme.
3
Mrs Ramsay essaie de consoler James en lui répétant : «Peut-être fera-t-il beau demain». Tandis que les jeunes gens qui sont autour de son mari «causent béatement», elle est apaisée par le bruit de «la chute monotone des vagues sur la plage». «Les hommes ayant cessé de parler», elle comprend que «le pauvre Charles Tansley a été débarqué», mais «peu lui importe» car «il a rebuffé son petit garçon». Voilà que son mari, «arpentant la terrasse», éructe un vers du poème de Tennyson, ''La charge de la brigade légère''. Elle se souvient qu'elle doit tenir la pose car une autre invité, Lily Briscoe, est en train de la peindre.
4

Or, tout à l'héroïsme du poème, Mrs Ramsay manque de renverser le chevalet de Lily Briscoe, qui craint qu'on regarde le tableau où elle représenterait Mrs Ramsay «assise à la fenêtre avec James». Rejoint Lily Briscoe un autre invité, William Bankes, un «veuf» qui «aurait pu être son père» mais qui est son «allié». Pour échapper à la difficulté qu'est pour elle «le passage de la conception à l'exécution» et aussi à l'envie qu'elle a de dire son amour à Mrs Ramsay, elle accepte de faire avec lui une promenade où, au spectacle des vagues, ils «éprouvent un commun sentiment d'hilarité». Mais il pense aussi à Mrs Ramsay, à leur amitié, au frein à sa carrière universitaire que sont ses enfants, à ses faiblesses, tandis que Lily Briscoe dit sa considération pour son «œuvre», que son ami définit comme «une contribution définitive à la philosophie sous la forme d'un petit ivre écrit lorsqu'il n'avait que vingt-cinq ans». Elle lui déclare que c'est lui qu'elle admire surtout : «Vous avez de la grandeur, mais Mrs Ramsay n'en a aucune. Il est mesquin, égoïste, vain, incapable de sortir de lui-même ; c'est un tyran.» Et ils le rencontrent alors qu'il est encore en train de déclamer des bribes du poème, qu'il éprouve «le ressentiment enfantin d'avoir été interrompu

5
Mrs Ramsay assure encore à James : «Même s'il ne fait pas beau demain, ce sera pour une autre fois.» Tandis que lui vient cette idée : «William et Lily devraient se marier», elle s'inquiète de «l'état affreux» de la maison, de l'invasion des «livres» de son époux qu'«elle n'a jamais lus», de la santé du père d'une domestique comme de celle du fils du gardien du phare. Or les gens disent qu'elle ne se dévoue ainsi que pour «paraître», que «rien ne peut troubler son incomparable beauté» qu'admire beaucoup Mr Bankes tout en remarquant qu'«elle a toujours un élément incongru à introduire dans l'harmonie de son visage», d'où «un caractère original».
6
S'exclamant : «Erreur, erreur fatale !», car il est toujours obsédé par le poème de Tennyson, Mrs Ramsay se sent «outragé et torturé». Mais «la discipline domestique triomphe», et il se calme. Cependant, James ne le laisse pas le taquiner, d'autant plus qu'il répète : «Il n'y a pas le moindre espoir de pouvoir aller demain au Phare». Comme sa femme proteste, il a un «accès de rage» et va jusqu'à l'apostropher violemment («Allez vous faire fiche !»). Pourtant, «il n'y a personne que Mrs Ramsay révère autant que lui». Ce «magnifique esprit» est conscient d'avoir atteint ses limites, et, sur une échelle figurée par les vingt-six lettres de l'alphabet, considère qu'il n'a atteint que le R.
7
Si son fils «le hait», Mrs Ramsay, après s'être mis dans une colère terrible, «réclame de la sympathie», répétant qu'«il a manqué sa destinée», demandant d'«être assuré de son génie» même si «Charles Tansley le considère comme le plus grand métaphysicien de son temps». Quand il est «tout ragaillardi et remonté», Mrs Ramsay peut lire à James «un conte des Frères Grimm», en ayant le désagréable sentiment «d'être plus fine et plus noble que son mari», même si elle considère qu'«il est infiniment le plus important des deux». Et elle se soucie encore de Mr Carmichaël qui rentre dans la maison.
8
Elle s'apitoie sur ce «pauvre homme malheureux qui cherche tous les ans un asile chez eux» sans pourtant «se fier à elle», alors qu'elle «s'ingénie à lui donner des témoignages d'amitié» ; si elle a «tout ce désir de venir en aide», il n'y voit que volonté «qu'on l'admire». À elle, il déplaît que son mari soit resté sur la terrasse où il se livre à des «méditations», en particulier une sur Shakespeare qu'il pourrait «resservir» à ses étudiants de Cardiff, une autre sur «les vieilles promenades» qu'il faisait sur l'île. Et il se reproche de «n'avoir pas fait la chose qu'il aurait dû faire». William Bankes et Lily Briscoe se demandent «pourquoi il a constamment besoin de louanges ; pourquoi un homme si brave en pensée est si timide dans la vie ; pourquoi il peut être à la fois si vénérable et si ridicule.»
9
Lily Briscoe regrette que Mrs Ramsay passe «brusquement d'une humeur à l'autre», mais considère qu'il est «le plus sincère des hommes», tandis que, pour William Bankes, il n'a pas «les façons de tout le monde», et est «un tantinet hypocrite». Mais ils admirent tous deux Mrs Ramsay, voient en elle «le plus délicieux des êtres». Pourtant, elle «se fiche complètement de la peinture» de Lily Briscoe, qui, même si elle est complexée parce qu'elle vient du «quartier de Brompton Road» et qu'elle n'est pas mariée (alors que Mrs Ramsay a voulu, une nuit, la persuader de le faire), aimerait s'unir à «l'objet adoré». De plus, elle affronte les difficultés que lui donne son tableau, tout en se souvenant de la condamnation de Charles Tansley : «Les femmes sont incapables de peindre [...] d'écrire» ; appréhende l'examen qu'en fait Mr Bankes, qui, avec son «esprit scientifique et une bonne foi complète», lui demande «des explications», tandis qu'elle pense que «cette toile, ayant été vue, lui a été dérobée».

10
Comme Andrew, son fils, et les invités Minta Doyle et Paul Rayley, sont, après le lunch, partis en promenade à travers l'île, et qu'ils ne sont pas de retour, Mrs Ramsay, tout en continuant à lire le conte à son fils, se dit que cela ne peut qu'indiquer que, selon son désir, les deux jeunes gens vont se fiancer, car elle apprécie en Paul un de ces «hommes simples» qui «ne font pas des thèses» comme Charles Tansley, et considère que Minta est de bonne famille. Elle se défend d'être «
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   19

similaire:

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconCours IL portera. Psychologie sociale expérimentale de la soumission comportementale
«si c’est cher ce doit être de bonne qualité». Le prix a été considéré comme une garantie de bonne qualité, comme les piaillements...

Bonne lecture ! Haut du formulaire icon10 La montre cassée – 15 nov
«bonne» montre qui avance ou recule le temps chaque jour va démontrer la bonne heure beaucoup moins souvent

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconRemarques pour une bonne lecture de ce document
«juxtaposés». L’essentiel des apports de connaissance est réalisé par l’enseignement technologique transversal. Certaines connaissances...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconExercice 1 : Q. C. M.(2 points) Indiquez la bonne réponse (attention,...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconExercice 1 : Q. C. M.(2 points) Indiquez la bonne réponse (attention,...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconExercice 1 : Q. C. M.(1 point) Indiquez la bonne réponse (attention,...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconLa littérature enfantine
«bonne» réponse et plus d’une «bonne» façon d’y arriver afin d’intéresser les enfants et de leur offrir une chance d’approfondir...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconLe plan d’intervention… Plus qu’un formulaire!

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconExercice 1 : Q. C. M indiquez la bonne réponse (attention, +0,25pt...

Bonne lecture ! Haut du formulaire iconExercice 1 : Q. C. M.) Indiquez la bonne réponse (attention, +0,25pt...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com