Cours ppa-6015








télécharger 65.68 Kb.
titreCours ppa-6015
date de publication22.07.2017
taille65.68 Kb.
typeCours
m.21-bal.com > documents > Cours
Approche par problèmes

Présenté à

Monsieur Bruno Poellhubert

Travail remis dans le cadre du cours PPA 6015

Méthodes d’enseignement et TIC

Enseignement collégial


Par

Chantal Gélin Charlot

et Florence Schettini

Université de Montréal

Cours PPA-6015

Fiche d’analyse d’une méthode
d’enseignement



Approche par problèmes

Florence Schettini et Chantal Gélin-Charlot


Autres appellations

Apprentissage par problèmes (APP), Résolution de problèmes,

en anglais, Problem-based learning (PBL)

Description



Cette méthode pédagogique ne figure pas dans le livre de Chamberland, 20 formules pédagogiques.

Pour présenter l’approche par problèmes, nous nous inspirons de la définition de Legendre, Rénald (1993) empruntée au dictionnaire actuel de l’éducation :

«L’approche par problèmes est une approche pédagogique qui consiste à confronter l’élève à des problèmes signifiants et motivants, réels ou fictifs, dans le but de développer son autonomie et son implication dans la résolution de ses problèmes personnels, sociaux et éducationnels».

Cette définition peut être complétée par celle de Guilbert et Ouellet, (1997) : «C’est une formule pédagogique centrée sur l’élève où le problème sert de prétexte à l’apprentissage d’une nouvelle matière».

Le but de cette approche est non pas de résoudre le problème, mais de faire acquérir aux apprenants des connaissances, des compétences, des attitudes, des comportements visés comme objectifs par l’auteur du problème. Il est à noter que pour la résolution de ce problème l’élève n’a reçu aucune formation préalable.

L’Approche par problèmes a été initiée à la Faculté de Médecine de la McMaster en Ontario dès 1970. La réalisation de cette formule pédagogique passe par quatre (4) phases découpées en diverses étapes  ou activités à réaliser. Cependant, il existe des préliminaires : formation des groupes et attribution des rôles aux membres du groupe : animateur, secrétaire. Les rôles sont interchangeables.

Les phases abordées sont les suivantes :

  1. La proposition du problème : il doit être signifiant pour les élèves et susciter chez eux une grande motivation (en présence du tuteur et en groupe), distinguer les thèmes principaux et secondaires.

  2. Le remue-méninges (brainstorming): chercher le plus grand nombre de solutions possibles selon un ordre de priorités, en présence du tuteur, en groupe dans un contexte particulier : secrétaire et animateur de formation.

  3. la démarche individuelle : recherche d’informations

  4. le retour et la synthèse : Chaque membre du groupe amène les résultats de sa recherche, soumis à validation.

Il existe de nombreuses variantes dans la division de l’APP en phases et en étapes expliquées par de multiples adaptations.

Quant à l’évaluation dans l’APP, elle constitue un problème pour beaucoup d’enseignants parce que l’instruction et l’étude sont différentes de la pratique traditionnelle. Comme dans l’APP il existe de multiples buts, il est important de considérer une variété d’évaluation techniques comme : examens écrits (pour assurer le transfert des compétences), examens pratiques pour appliquer le savoir-faire), cartes conceptuelles (pour établir des liens entre les différents concepts), évaluation par les pairs, auto-évaluation (pour aider les élèves à identifier leurs lacunes), évaluation par les facilitateurs/tuteurs (sous forme de présentation orale ou de rapport écrit).

Explication des LienS avec les théories de l’apprentissage
L’APP entretient des liens avec certaines théories de l’apprentissage particulièrement le socioconstructivisme. Selon cette théorie, le processus d’apprentissage se vit à travers les autres et en situation. L’apprenant manipule à la fois sa propre connaissance confrontée à celle des autres, avec les réalités sociales et les échanges avec autrui dans des environnements spécifiques. «L’apprentissage est un processus dynamique et adaptatif de construction, de questionnement ou de remise en cause et de développement des connaissances» (Jonnaert et Vander Borght, 1999 : 33)

L’APP rejoint le socioconstructivisme en ce sens que l’élève construit lui-même ses connaissances lorsqu’il est confronté à un problème ou à une situation nouvelle. Pour cela, il fait appel à ses connaissances antérieures à partir desquelles il peut formuler des hypothèses, décortiquer la problématique même quand cette dernière n’est pas encore abordée dans le cours. Le fait pour l’élève d’aller lui-même chercher la documentation pour résoudre le problème constitue la principale forme d’acquisition (construction) de l’apprentissage. Dans sa démarche, l’élève n’est pas seul car il sait qu’il doit partager le fruit de ses recherches avec les autres dans une collaboration réciproque (dimension sociale du socioconstructivisme).

Cette approche s’apparente aussi au cognitivisme qui est défini comme un processus individuel de construction ou d’adaptation des connaissances. L’élève crée des connaissances à partir de sa propre activité par manipulation de sa propre connaissance.

Dans l’APP, l’élève doit «apprendre à apprendre» et développer des réflexes méthodologiques (organisation du travail en groupe et individuel, gestion du temps et échéances) et une capacité d’autoréflexion par laquelle il est capable d’analyser, de comprendre et d’évaluer son propre processus d’apprentissage.

Les réflexes méthodologiques et la capacité d’autoréflexion sont à l’APP ce que les stratégies cognitives et la métacognition sont au cognitivisme.

Par ailleurs, à la phase de démarche individuelle de l’APP au cours de laquelle l’élève détermine librement ses activités en vue d’un apprentissage personnel et autonome, on est tenté de rapprocher l’APP de la théorie humaniste où l’élève est libre d’explorer à la recherche de connaissances nouvelles.
CONTEXTES APPROPRIÉS
L’APP a été appliquée avec succès à tous les niveaux du primaire au supérieur. Elle sied bien à l’enseignement des mathématiques mais peut, de manière ponctuelle, être adaptée à la plupart des disciplines.

Cependant, l’APP est surtout utilisée en sciences de la santé (soins infirmiers, études médicales) et pour enseigner les disciplines contributives; biologie, la psychologie et la sociologie. L’implantation de cette méthode dans les écoles de commerce a été suggérée.
Possibilités d’Utilisation des technologies de l’information
L’APP est bien adaptée au TIC. En effet, l’étudiant dans sa démarche personnelle utilise largement les outils informatiques (consultations des bibliothèques, sites internet, encyclopédie…) sans être obligé de se déplacer, les recherches se faisant à la maison.

De plus, il peut également soumettre ses commentaires sur le forum ou autre site pour recevoir du feed-back de ses coéquipiers. Les interactions avec les étudiants sont nombreuses.

On peut aussi créer une plate-forme Web pour faciliter l’encadrement des cours. Dans cet espace, chaque groupe peut déposer les analyses de problème pour consultation par les collègues et évaluation par le tuteur. Le tuteur peut déposer dans cet espace des commentaires personnalisés pour chaque étudiant.

Le courriel pour les échanges étudiants-enseignants. Il est un outil précieux surtout dans le contexte actuel où les étudiants sont économes de leur temps, le courriel étant une voie rapide de communication.

Lorsque l’élève devra présenter la solution au problème, il peut utiliser un montage Power Point avec animation pour rendre vivant et signifiant le résultat de sa recherche.

Tout ceci montre les relations établies entre TIC et APP.





AVANTAGES POUR LES ÉLÈVES
On peut résumer ainsi les avantages de l’APP pour les élèves :

    1. Favoriser l’autonomie dans l’apprentissage

    2. Développer des stratégies de recherche documentaire efficaces et développer l’esprit critique

    3. Améliorer la capacité à résoudre des problèmes complexes tirés de la vie réelle.

    4. Apprendre à travailler en équipe efficacement

    5. Développer des capacités de communication, de synthèse, de déduction, d’analyse

    6. Favoriser les transferts et l’intégration des connaissances qui ont une plus longue durée de vie (parce que faites en profondeur)

    7. Augmenter la motivation (attitude auto motivée)







DÉSAVANTAGES POUR LES ÉLÈVES
On peut résumer ainsi les désavantages de l’APP pour les élèves :

  1. Le problème posé ne couvre pas toujours la totalité des connaissances nécessaires au passage à un niveau supérieur

  2. Un temps très long est parfois nécessaire pour arriver au résultat

  3. Pour certains élèves, l’APP peut inhiber leur activité de production et de créativité


AVANTAGES POUR l’enseignant

On peut résumer ainsi les avantages pour l’enseignant :

  1. Interdisciplinarité

  2. Travail en équipe d’enseignants

  3. Partage de responsabilités de préparation et d’accompagnement


DÉSAVANTAGES POUR l’enseignant


  1. Sollicitation permanente de l’enseignant pour répondre aux questions.

  2. Changement de rôle du professeur : il perd son rôle de détenteur et de donneur d’informations.

  3. Esprit parfois réfractaire du professeur pour jouer le nouveau rôle qu’on lui demande

  4. Coût plus élevé/ temps et énergie

  5. Difficulté à évaluer un travail de créativité selon des critères précis.


Conseils pratiques

Les «mentors» doivent faire preuve de rigueur dans l’élaboration des problèmes parce que ceux-ci doivent être authentiques, motivants, signifiants, adaptés, complexes, ouverts et s’intégrer dans le cadre d’un objectif d’apprentissage.

Les ressources doivent être accessibles

Il faut aussi s’assurer du respect des échéanciers.

Exemple d’utilisation dans un cours de votre discipline (avec les TIC)





Notre discipline est la biologie. En fonction du type d’études collégiales, les compétences varient. Par exemple, la compétence ministérielle visée par le cours Corps Humain II en soins infirmiers s’énonce ainsi : Développer une vision intégrée du corps humain et de son fonctionnement.

Pour cela, une activité basée sur l’APP serait de demander aux étudiants de représenter les différents systèmes de l’organisme, d’identifier les organes constitutifs et de mettre en évidence les liens existants entre eux. L’étudiant devra faire lui –même un montage sur un schéma de corps humain «vierge» sur lequel il mettra tous les éléments identifiés à partir des sites fournis par le tuteur ou trouvés par lui-même.

Autre possibilité : le tuteur peut suivre l’évolution des étapes d’apprentissage à travers un forum de discussion lorsqu’un problème est posé aux étudiants. Il peut apprécier ainsi leurs démarches et donner du feed-back.

Les élèvent peuvent aussi être appelés à présenter leur démarche de résolution de problèmes sur un diaporama PowerPoint.

Question 1


  • L’Apprentissage par problèmes (l’APP) s’applique exclusivement aux sciences médicales

V ou F
Question 2



  • Dans l’APP, le professeur doit exposer les connaissances théoriques aux élèves avant la soumission du problème.

  • V ou F


Question 3

Cocher la bonne réponse :

Au sujet de l’APP :

  1. c’est une méthode qui fait intervenir les connaissances antérieures de l’élève

  2. la présence d’un tuteur n’est pas nécessaire

  3. tout le processus doit se faire dans un délai illimité

  4. l’élève est passif dans son apprentissage




Question 4
Cocher la bonne réponse :

  • Parlant des effets bénéfiques de l’APP, on peut dire que

  • a)l’APP rend l’élève passif et dépendant

  • b) l’APP nécessite un coût moins élevé pour son implantation

  • c) l’APP limite l’étudiant dans la recherche des informations puisqu’il a un canevas à respecter.

  • d) l’APP rend l’élève actif et autonome



Question à discuter


  • L’APP constitue une approche intéressante. Cependant de manière pratique, permet-elle de toujours couvrir le contenu de la discipline en question ?




RÉFÉRENCES (format APA)



Ouvrages :

Barbeau D., Montini, A., Roy, C. (1997). Tracer les chemins de la connaissance. Montréal: Éditions de l’AQPC
Zied, Guedri. (2001). Observatoire des innovations pédagogiques en gestion: Problem –Based Learning: Bringing higher order thinking to Business School. Montréal: HEC
Article:
Cosette, R., MC Clish, S., Ostiguy, K. (2004). L’avenir prometteur de l’apprentissage par problèmes en Soins infirmiers. Pédagogie collégiale, Vol.18, numéro 2. pp. 3-7
Sites internet :
Apprentissage par problèmes. Récupéré le 11 mai 2007 de

Wikipédia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_par_problèmes).
Giroux, S. Apprentissage Par Problèmes (APP). Récupéré le 15 mai 2007 de

http://www.apsq.org/sautquantique/doss/d-appdetail.html (à partir de l’adresse électronique suivante : http://www.ntic.org/
L’apprentissage par problèmes (1999). Récupéré le 15 mai 2007 de :

http://www.det.fundp.ac.be/spu/reseau.reseau44.pdt
Soucisse, A., Borcard, D. (2004). L’approche par problèmes dans le cours DST 1035

Récupéré de

biol10.biol.umontreal.ca/DST1035/APP_V3_2.pdf

similaire:

Cours ppa-6015 iconCours ppa-6015 : Fiche d’analyse d’une méthode

Cours ppa-6015 iconCours ppa-6015 : Fiche d’analyse d’une méthode

Cours ppa-6015 iconCours ppa-6015
«les exercices répétitifs sont une façon de fixer des acquis chez l’apprenant dans le but d’en arriver à une performance automatique.»...

Cours ppa-6015 icon3ème ppa

Cours ppa-6015 iconLe cours de Droit international Public (cours de dip) est un cours...

Cours ppa-6015 iconCours de mme tenenbaum
«bis». IL n’y aura pas de résumé ou topo du cours présenté par le(a) chargé(e) de td au début de chaque séance. Le cours doit donc...

Cours ppa-6015 iconC la question de la laicite
«copier-coller», ceci explique pourquoi, elle ne donne pas lieu à grand développement dans mon cours en amphithéatre, ni donc à des...

Cours ppa-6015 iconCours d’astronomie Introduction général : Ce cours " principes de l’astronomie "
«pourquoi les civilisations antiques s’intéressent-elles à l’observation des phénomènes astronomiques ?»

Cours ppa-6015 iconQuelles sont les clés pour réussir l’épreuve terminale du contrôle...
«récitation mécanique» d’éléments de cours. Elle réinvestit ses connaissances, montrant au lecteur son appropriation du cours

Cours ppa-6015 iconUn nouveau jour se levait au Japon. Je me réveillai en m'étirant...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com