Cours de musique pour scientifiques et littéraires








télécharger 0.93 Mb.
titreCours de musique pour scientifiques et littéraires
page1/60
date de publication09.04.2017
taille0.93 Mb.
typeCours
m.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   60




Passerelle des arts
Section de musicologie
Cours de musique pour scientifiques et littéraires
(2003-2004)

Écouter, lire et dire la musique (I) :
Théorie de l’écoute musicale


François Nicolas

Il s'agira de caractériser pratiquement et théoriquement ce qu'écouter la musique à l'œuvre (et qui n'est pas seulement l'auditionner ou la percevoir) veut dire, pourquoi et comment lire musicalement une œuvre (ce qui n'est pas exactement la déchiffrer), en quoi dire la musique (et qui n'est pas exactement parler de musique) est une exigence de ce temps. Soit un cycle de trois années consacré successivement à l'écoute, l'écriture et l'intellectualité musicales.
Ce cours, qui abordera la musique par son versant contemporain, s'adresse en particulier aux non-spécialistes : si la musique est bien un art, écouter, lire et dire la musique peut être - doit être - l'affaire de tout un chacun, et pas seulement du « professionnel ». À ce titre comme à d'autres, ce cycle proposera de penser la musique avec d'autres disciplines (mathématiques, poésie, philosophie, psychanalyse).
–––––––

Volume 1 : Huit cours
Volume 2 : Annexes
Analyse de six moments-faveurs : Mozart, Brahms, Schoenberg, Boulez, Ferneyhough, Nicolas
Article d’Albert Lautman : Le problème du temps (1945)

Table des matières et résumé


16 octobre : Problématisation de l'écoute musicale p.4

- Délimitation de l'écoute : Percevoir un objet / ouïr un morceau / auditionner une pièce / écouter une oeuvre

- Spécificité de cette théorie : Une théorie musicienne édifiée au présent (du point de la musique contemporaine donc)

- Méthode de travail : Penser (en musicien) l'écoute musicale avec les mathématiques (théorie de l'intégration et de la dérivation), la logique (théorie des modèles), la poésie (théorie de l'instress et de l'inscape), la psychanalyse (théorie de l'écoute flottante freudienne et de la pulsion invoquante lacanienne) et la philosophie (théorie du sujet)

- Enjeux : le « présent » de la musique contemporaine
20 novembre : Confrontations internes (l'écoute, cet impensé du musicien) p.12

I. Une contradiction : l'écoute (que pense l'oeuvre) est l'impensé du musicien.

Cet impensé est-il un impensable ? L'écoute, tache aveugle du musicien ?

Pourquoi ce qui est pensé par l'œuvre est-il impensé par le musicien ?

II. Ce qui s'est déjà dit de l'écoute musicale

Points de vue

de musiciens: Schumann, Liszt, Wagner, Nono

d'autres : Pierre-Jean Jouve, Vladimir Jankélévitch

Problématiques constituées

de musiciens : Schaeffer, Boucourechliev, Lachenmann

d'autres : Adorno, Barthes, psychoacousticiens

III. Les 5 modalités de l'« entendre la musique » :

Percevoir (un objet) / Auditionner (une pièce) / Comprendre (un morceau) / Ouïr (un schéma) / Écouter (la musique à l'oeuvre)

Deux cas particuliers : Audition intérieure / Écoute réduite acousmatique

IV. Axiomatique négative : ce que l'écoute musicale n'est pas
18 décembre : Confrontations externes (trois théories non musicales de l'écoute)  p.21

I. Théorie théologique de l'écoute (fidèle)

Fides ex auditu : St Paul (Rm 10,14-18)

Ses relectures par Thomas d'Aquin, Luther et Karl Barth

Formalisations logiques de la circulation d'un vide :

- Le « train » des six catégories pauliniennes (salut-prière-foi-écoute-prédication-mission)

- Un « taquin » à trois places (écoute-foi-prière)

II. Théorie psychanalytique de l'écoute ("inconsciente")

L'attention flottante (écoutant l'inconscient) chez Freud et sa relecture par Theodor Reik

La pulsion invocante (thématisant la dimension d'adresse de l'écoute) chez Lacan et son interprétation par Alain Didier-Weil

III. Théorie philologique de l'écoute (généalogique)

L'écoute comme lecture lente (déchiffrant la généalogie d'un texte) chez Nietzsche et son interprétation par Marc Crépon

IV. Comparaison de l'écoute musicale aux écoutes fidèle, analytique et généalogique
15 janvier : Théorie du moment-faveur p.38

- Thèse : pour qu'il y ait écoute, il faut qu'il se passe quelque chose en cours d'œuvre, que se produise un moment singulier (coupure, suspension) qu'on appellera moment-faveur.

- Exemples de moments-faveurs

- Ce que n'est pas le moment-faveur :

Un instant (point culminant, de condensation, de rebroussement)

D'autres types de moments (beau passage, moment thématique, moment structural)

- Ce qu'est le moment-faveur : ses conditions (préécoute) et ses caractéristiques (surécoute)

- Typologie des moments-faveurs (selon trois axes : construction / expression / introjection)

- Le moment-faveur comme affectation musicale du corps musicien (quatre types de corps à corps entre instrument et instrumentiste) : la dimension du corps dans l'écoute (l'incorporation)

- Le moment-faveur comme indifférenciation et singularisation instrumentales

- Question : Le moment-faveur d'une œuvre est-il unique ?
19 février : L'après moment-faveur ? L'écoute musicale à l'œuvre p.53

Ni apogée ni aboutissement, ni climax ni hapax, le moment-faveur est un commencement qui n'est pourtant pas le commencement de l'œuvre: il offre un embrayage possible sur une écoute déjà à l'œuvre.

Comment théoriser une telle écoute à l'oeuvre qui ne devient au musicien qu'à partir du moment-faveur ?

On s'appuiera pour ce faire sur la formalisation d'un ruban de Möbius (algébrisé au moyen d'un petit taquin) pour penser la circulation de l'écoute musicale entre trois places.
18 mars : Comment, à partir du moment-faveur, l'écoute tricote du temps (Penser le temps musical avec Lautman) p.60

Hypothèse : le moment-faveur retourne la proposition de Gurnemanz et énonce « Maintenant l'espace devient temps ».

Objectif : théoriser comment, à partir du moment-faveur, l'écoute tricote du temps musical.

Méthode : on proposera de penser le temps musical avec Albert Lautman (Le problème du temps, 1943) : s'il est vrai que le temps procède d'opérations sur l'existence, leur formalisation mathématique incite à thématiser le travail de l'écoute comme différenciation du matériau sonore (là où l'audition le somme et l'intègre) produisant ainsi un temps musical à l'oeuvre.
13 mai : Théorie de la Forme musicale πp.69

Les différents modes musicaux de l'entendre (percevoir, auditionner, écouter, comprendre, ouïr) thématisent différemment la Forme d'un morceau musical.

Il s'agira pour nous de caractériser la manière singulière dont l'écoute conçoit et élabore la Forme d'une oeuvre. Pour cela, en s'aidant du poème (G. M. Hopkins) on catégorisera l'inspect qu'élabore l'écoute en le différenciant de l'aspect (mode du comprendre), du schème (mode de l'ouïr), de la totalité (mode de l'audition) et de la Gestalt (mode du percevoir) et, en s'aidant cette fois du mathème (A. Lautman), on formulera l'engendrement de l'inspect par l'écoute musicale.
27 mai : La musique, art de l'écoute p.76

On résumera le propos théorique soutenu cette année sur l'écoute musicale en nous appuyant sur le livre que Pierre-Jean Jouve consacrait en 1953 à son écoute de Wozzeck (instruit pour ce faire par la perception et l'audition de l'opéra que lui fournissait le jeune Michel Fano).

On analysera ainsi l'écoute explicitée par Jouve comme enchaînement d'une préécoute, d'une surécoute lors du moment-faveur, d'une intension différenciée le long du fil d'écoute, pour aboutir à l'intégration de l'inspect que l'écrivain chiffre poétiquement comme Abgrund (abîme).

On conclura notre année en soutenant que la musique est art de l'écoute (plutôt que art des sons), ce qui revient à penser simultanément l'art musical comme écoute du beau et comme sublime de l'écoute.

––––––


Premier cours : Problématisation de l’écoute musicale

(16 octobre 2003)


  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   60

similaire:

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconMusique pour scientifiques et littéraires
«professionnel». À ce titre comme à d'autres, ce cycle proposera de penser la musique avec d'autres disciplines (mathématiques, poésie,...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconLycee kurunde des enfants du millenaire
«Il n’y a pas de littéraires congénitaux ni de scientifiques prédestinés. Nous sommes tous potentiellement littéraires et virtuellement...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconI. Ontologie de la musique
«chant», pour désigner et répertorier certaines catégories de chants, mais le mot «musique» n’existe pas, pas plus que ceux de mélodie...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires icon19. La pierre philosophale
«Je ne dois pas parler, moi. C’est la musique qui s’exprime à ma place. Ma musique est sacrée. La cosmologie même est la musique...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconRésumé : Les concepts scientifiques pour comprendre, des pistes pédagogiques...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconTitre : Activités Scientifiques et technologiques : «La vie, Le corps...
«Le savais-tu?» Une rubrique courte (quelques paragraphes) qui constitue une amorce sur le sujet à venir. On en profite aussi au...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconEssaim d’ailes
«vivre» la musique plutôt que de l’ «apprendre» : on dit oui ! Inscrivez-vous vite et vivez une exploration fascinante du monde de...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconParcours Pierre Boulez : la Musique et les Lettres
«mises en musique» : deux chemins, deux «côtés», qui peut-être, comme nous l’enseigne Proust, finissent par se rejoindre

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconSoirées Littéraires d’Asnelles
«Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer...

Cours de musique pour scientifiques et littéraires iconConjurer l’angoisse d’un futur inconnu
«impulsionnel» puisque, de ces rencontres accidentelles, ont émergé des relations amicales et fructueuses qui, malgré les vicissitudes...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com