Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009)








télécharger 226.95 Kb.
titreMotion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009)
page1/6
date de publication07.11.2016
taille226.95 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6

Masterisation de la formation des enseignants :

Motions DE BLOCAGE DES MAQUETTES votées DANS les universités

ACADEMIE DE CRETEIL
Motion de l’assemblée des enseignants des départements et UFR de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009)

Des réformes engageant l’avenir de toute l’université française dans plusieurs de ses aspects essentiels — formation des étudiants, recrutement des futurs professeurs, liens entre enseignement et recherche — sont actuellement en cours d’élaboration au sein des Ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Confrontés à une situation où les informations et les exigences venant de ces autorités de tutelle étaient ou déficientes ou contradictoires, de nombreux départements, des formations, des UFR, des conseils centraux, plusieurs universités (Paris 3, Paris 4, Paris 8, Paris 10 pour ne parler que des universités d’Ile de France) ont déjà demandé publiquement un moratoire conséquent pour que puisse avoir lieu la nécessaire concertation avec tous les acteurs d’une réforme aux enjeux scientifiques, pédagogiques et sociaux considérables. Encore hier, dans une lettre publique, la direction de la CPU s’inquiétait de la crise ouverte par la hâte et l’insuffisante concertation préalable qui marquent la mise en place de cette réforme de la formation des enseignants.

Aujourd’hui, à quelques semaines de l’expiration du délai octroyé pour la remise des maquettes, force est de constater que cette situation hautement préoccupante perdure et s’est même aggravée. Trois projets en particulier concentrent les inquiétudes de toute la communauté universitaire : la suppression de l’année de formation en alternance qui suivait jusqu’ici la réussite aux concours d’enseignement ; la superposition, au milieu de la même année d’études, de ces concours et des travaux de recherche conditionnant l’obtention du master ; l’augmentation massive du nombre d’enseignants précaires ayant réussi au master mais échoué au concours.

Dans ces conditions, l’assemblée des enseignants des départements et UFR de langues de l’Académie de Créteil, et des enseignants de langues de l’IUFM de Créteil réunie à l’Université Paris-Est Marne-La-Vallée le mardi 6 janvier à 17 h considère que leurs départements et leurs UFR ne sauraient présenter en février prochain des programmes de préparation à des concours dont les modalités actuelles compromettent l’avenir de l’enseignement et de la formation dans notre pays.

Ils appellent donc solennellement à ce qu’aucune maquette de master de préparation aux concours d’enseignement ne soit transmise au Ministère à la date fixée par nos autorités de tutelle.

Face à une situation susceptible, dès la rentrée de septembre 2009, de porter de très graves préjudices à l’ensemble des étudiants de France et à la recherche en Lettres, Langues et Sciences humaines et sociales, ils demandent aux pouvoirs publics l’ouverture d’une véritable concertation entre tous les acteurs de la vie éducative et universitaire, sans lesquels aucune réforme digne de ce nom ne saurait réussir.
AIX-MARSEILLE 1
Le conseil de l’UFR LACS de l’Université de Provence, réuni le 12 décembre 2008, rappelant la motion votée par le CA le 27 octobre 2008, et faisant suite à l’assemblée générale du 11 décembre 2008, s’associe au mouvement national de rejet de la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants qu’elle juge très mal préparée, et en l’état, profondément nuisible à la formation et aux statuts des futurs enseignants ainsi qu’au maintien de l’initiation à la recherche pour les étudiants de master.

Il réclame donc un réel moratoire de l’application de cette réforme, avec le maintien en l’état des concours pour l’année 2009-10, et l’ouverture de négociations incluant l’ensemble des acteurs concernés.

Le conseil de l’UFR LACS décide de ne pas faire remonter les maquettes de nouveaux masters portant spécialité ou parcours « métiers de l’enseignement », il appelle les autres composantes (UFR, Instituts et écoles article 33) à faire de même. Il demande, de plus, aux conseils de l’Université de ne transmettre aucune de ces maquettes ni au Ministère ni à l’AERES.

Motion adoptée à l’unanimité des présents.

AMIENS
Dans le cadre du mouvement national "Sauvons l’Université", la Faculté d’Economie et de Gestion de l’Université Picardie Jules-Verne décide le blocage des notes. Celui-ci apparaît comme le seul moyen d’action à notre disposition pour peser sur les décrets en cours. N’étant pas fonctionnaires de "l’hésitation nationale", cette mesure commence aujourd’hui et prendra fin qu’au retrait des sus décrets.

Signé par le doyen.

BESANÇON
La Section de Linguistique Sémiologie et Philologie Française réunie le jeudi 8 janvier 2009, s’est déclarée en accord avec les prises de position de la lettre ouverte au Président de la République du 5 janvier dernier émanant du bureau de la CPU, et a décidé d’approuver les objectifs et les modalités d’action adoptés par l’assemblée générale des personnels qui s’est tenue le 7 janvier à l’UFR SLHS avec les objectifs suivants :

- retrait du projet de décret réformant le décret de 1984 sur le statut des enseignants chercheurs ;
- retrait des textes cadrant la mastérisation des formations aux métiers de l’éducation et de la formation et de la préparation des concours, entraînant le refus de transmettre les maquettes demandées dans ce cadre, lorsque nous en sommes les auteurs ou les porteurs ;

- exigence que soient donnés ou redonnés aux universités les moyens de leurs missions scientifiques et pédagogiques.

La Section de Linguistique Sémiologie et Philologie Française a par ailleurs adopté les modalités d’action suivantes approuvées par l’AG du 7 janvier

- rétention administrative des notes ;

- suspension des unités d’enseignement dont le volume dépasse les limites d’application des conditions statutaires de service (mesures sur les heures complémentaires) ;

- blocage de la remontée des maquettes de mastérisation qui sont sous notre responsabilité ;

- grève des jurys de bac (rédaction d’une lettre collective à cet effet) et appel à tous les collègues à se déclarer indisponibles pour cette tâche auprès de la Présidence de l’Université.

Elle envisage d’y ajouter un appel à la suspension de toutes les responsabilités administratives liées à la formation et à la recherche.

La Section a convoqué l’ensemble des étudiants de toutes les années et de tous les diplômes qui sont sous sa responsabilité pour expliquer la situation actuelle et la gravité des remises en cause que les projets et les décisions du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche conduisent contre les missions de l’université.

La Section LSPF appelle les autres sections et les organisations syndicales universitaires et l’AG des personnels à préparer une conférence de presse dans les plus brefs délais.
La section d’anglais de la faculté de lettres de l’Université de Besançon, réunie le 13 janvier 2009, a voté la motion suivante :

Conformément aux objectifs fixés lors de l’Assemblée Générale du 7 janvier 2009 (à savoir : retrait du décret visant à modifier le statut des enseignants-chercheurs, retrait du projet de la réforme du Capes dans sa forme actuelle, arrêt de la destruction programmée de l’université par la diminution des moyens), la section d’anglais, réunie le 13 janvier 2009, a voté à l’unanimité des votants (16) les mesures suivantes :

 - rétention des notes

 - refus de faire remonter la maquette de Master Enseignement grève des heures complémentaires à partir du lundi 19 janvier*

Si les revendications exprimées au niveau national ne sont pas satisfaites, la section d’anglais décide d’appeler à la grève totale des enseignements à partir du jeudi 29 janvier et appelle l’ensemble des collègues à se joindre au mouvement.

*(suppression de 5 UE)

BORDEAUX 3
Le conseil de l’UFR de philosophie de l’université Bordeaux 3, réuni ce 9 décembre 2008, a adopté à l’unanimité la motion suivante :

- Nous affirmons notre attachement au recrutement des professeurs du secondaire par des concours nationaux.

- Nous refusons l’urgence d’une réforme qu’à nos yeux rien ne nécessite.

- Nous sommes par ailleurs très attachés à une part largement majoritaire des épreuves disciplinaires dans ces concours.

- Nous nous opposons donc à la réforme proposée de la « mastérisation » de ces concours, et refusons toute possibilité de concurrence possible entre les deux voies de la recherche et de l’enseignement au niveau Master.

- En conséquence, nous ne rendrons aucun projet de maquette concernant cette réforme imposée sans concertation et brutale.

CAEN
Les enseignants de l’UFR d’Histoire de l’Université de Caen Basse Normandie, réunis le 12 novembre 2008 en Assemblée générale, refusent de participer à la mise en place des nouvelles modalités de formation et de recrutement des enseignants du Secondaire dans le cadre fixé, sans concertation, par la circulaire ministérielle du 17 octobre 2008 (« campagne d’habilitation des diplômes de master concernant les étudiants aux métiers de l’enseignement »).

Ce texte comporte notamment deux aspects inacceptables.

1°) L’impréparation manifeste aux difficultés du métier d’enseignant qu’implique la disparition de l’année de stage.

2°) L’affaiblissement de la formation scientifique et disciplinaire induit par la nouvelle définition des programmes et des épreuves des concours de recrutement.

L’Assemblée générale invite l’ensemble des composantes de l’UCBN à s’associer à sa démarche.

Motion adoptée à l’unanimité (22 voix).

CLERMONT-FERRAND
Les personnels de l’UFR Lettres, Langues et sciences humaines de l’université de Clermont-Ferrand, réunis le 16 décembre 2008 en assemblée générale, s’opposent à l’actuel projet ministériel de réforme de la formation et du recrutement des enseignants du premier et du second degré. Ils affirment leur détermination à ne pas faire remonter les maquettes de master. Ils demandent que s’ouvre sur cette question une large concertation de la communauté universitaire.

Motion adoptée à l’unanimité (moins cinq abstentions)
Le Conseil d’administration de l’Université Blaise Pascal, réuni le 16 janvier 2009, demande le retrait de la réforme actuelle de tous les concours de recrutement aux métiers de l’enseignement. Cette réforme est inapplicable en l’état, pour des raisons techniques et déontologiques. De plus, elle allonge le temps d’études non financées, ce qui pose des problèmes sociaux.

Le Conseil d’administration affirme son refus de transmettre au Ministère les maquettes de Master, et demande la mise en œuvre immédiate d’une véritable concertation avec l’ensemble de la communauté universitaire.

12 pour, 6 contre, 3 abstentions


DIJON
Le conseil d’UFR de Lettres et Philosophie de l’université de Bourgogne, réuni le 9 janvier 2009, considère que les directives ministérielles de la masterisation, envoyées dans l’urgence au mois d’octobre 2008, n’ont pas permis d’élaborer des masters d’enseignement satisfaisant aux besoins de la formation des futurs enseignants et aux missions d’enseignement et de recherche de l’UFR. Il souligne notamment :

  Le recul quantitatif de la formation disciplinaire

  La perte de l’année de stage rémunérée

  La superposition, au milieu de la même année d’études, des concours et des travaux de recherche conditionnant l’obtention du Master (2).

  La disparition des Masters recherche mécaniquement entraînée par la fabrication programmée de masters enseignement.

Le conseil fait en outre remarquer qu’il est impossible d’élaborer des maquettes d’enseignement adaptées aux nouveaux concours souhaités par le ministère de l’EN, sans que soit fourni aux universités le cadre réglementaire et scientifique précis de ces concours. Il s’étonne d’une réforme qui augmente d’une année la durée des études (5 années) tout en affichant le fait que le niveau requis de la formation reste – les textes ministériels le disent clairement – celui de la licence (3 années).

Dans ces conditions, le conseil se déclare dans l’impossibilité de remettre les maquettes de Master dans les disciplines concernées au mois de février 2009. Il souhaite que les concours aient lieu en l’état en 2010. Il demande enfin que les modalités pratiques (calendrier) et techniques (stages, savoirs disciplinaires, temporalité de la formation) de la masterisation, comme de la réforme des concours, soient revues dans le cadre d’une concertation nationale. Les missions concernées sont trop importantes pour faire l’objet de réformes expéditives.

A Dijon, le 9 janvier 2009

21 votants : 2 contre, 19 pour.

GRENOBLE 2
Le conseil du département de philosophie de l’université de Grenoble 2, réuni le mardi 16 décembre 2008, a examiné la circulaire du 17 octobre relative à la campagne d’habilitation de diplôme de Master préparant aux métiers de l’éducation. De sa lecture attentive, il ressort que :

1. Le calendrier imposé par la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur (même repoussé de deux mois) ne laisse pas le temps de réflexion et de discussion nécessaire à la mise en place d’une réforme qui modifie profondément les modalités de formation professionnelle de nos étudiants qui se destinent à l’enseignement dans le Secondaire.

2. La mise en place d’un tronc commun, l’abaissement de l’exigence disciplinaire au niveau Licence, l’organisation du concours à la fin du premier semestre de M2, et la modification de la composition des jurys prévus par la circulaire auront inéluctablement pour effet l’abaissement des contenus proprement disciplinaires de la préparation au CAPES comme de ce concours lui-même.

3. L’année actuelle de stage après le concours disparaît pour des raisons qui semblent purement budgétaires alors qu’elle constitue pourtant une année de formation pédagogique indispensable pour préparer les futurs professeurs aux difficultés actuelles de l’enseignement de la philosophie dans les lycées.

4. Les étudiants qui auraient réussi le Master 2 « Métiers de l’éducation » mais auraient échoué au concours du CAPES constitueraient un groupe d’enseignants potentiels au statut précaire.

En conséquence, le Conseil de département :

1. refuse de transmettre des maquettes de futurs diplômes de masters ;

2. invite le Conseil d’UFR-SH et le CEVU à ne pas cautionner une réforme déficiente dans la conception comme dans l’exécution ;

3. demande au Président de l’Université Pierre-Mendès-France de relayer notre opposition auprès de la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et d’engager à tous les niveaux de notre université une discussion sur les enjeux, objectifs et modalités de la formation des enseignants du Secondaire ainsi que sur celle du futur statut des enseignants-chercheurs.

Ne prend pas part au vote : 1 Vote : 14 pour, 1 blanc, 1 non

GRENOBLE 3
Le Conseil d’administration de l’université Stendhal Grenoble 3, réunit dans sa séance du 24 novembre 2008, déplore et conteste les conditions dans lesquelles la Direction générale de l’enseignement supérieur demande à la communauté universitaire de mettre au point dans un délai de quelques mois une réforme de très grande ampleur et décisive quant à une des missions fondamentales de l’Université, la formation des enseignants. A partir d’instructions données par une circulaire diffusée le 17 octobre, il nous est demandé de construire pour le 31 décembre (repoussé finalement au 15 février) des dossiers d’habilitation de diplômes de Master censés préparer dès la rentrée 2009 aux concours de l’enseignement, concours dont on ignore encore les contenus précis. Un tel délai n’est pas tenable : la mise au point de ces Masters n’est pas qu’un jeu d’écriture pour organiser différemment l’existant. Il s’agit d’une modification en profondeur qui, décidée sans concertation avec la communauté universitaire, ne peut que susciter notre inquiétude : pour la qualité de l’éducation des élèves à tous les niveaux, pour l’avenir du très grand nombre d’étudiants de nos filières qui se préparent aux métiers de l’enseignement ; pour l’avenir des Masters orientés vers l’initiation à la recherche qui sont les lieux d’approfondissement scientifique des différentes disciplines.

Soucieux de ne pas se laisser imposer un traitement dans l’urgence d’une question aussi importante socialement et scientifiquement, le Conseil d’Administration demande l’abandon du calendrier de remise de nouvelles maquettes de masters (moratoire d’un an minimum) et le retrait du projet ministériel de réforme des concours sous sa forme actuelle.

Cela permettra au ministère d’engager avec la communauté universitaire un dialogue qui n’a pas eu lieu, et en tout premier lieu sur la forme des concours, et de préciser notamment les engagements du ministère sur la politique de soutien financier pour les étudiants, l’allongement des études proposé n’étant en réalité qu’un prolongement des études non rémunéré.

Dans l’attente de l’ouverture des négociations, le Conseil d’Administration demande le maintien de la tenue des concours selon les modalités actuelles en 2010, et mandate la Présidente de l’université pour agir afin que l’ensemble des universités de l’académie de Grenoble s’engagent à ne pas transmettre dans les conditions actuelles au ministère de projets de masters relatifs à la formation aux métiers de l’enseignement. Il renouvelle son soutien à un travail d’élaboration des masters en concertation avec toutes les universités de l’académie et l’IUFM, école interne de l’université Joseph Fourier Grenoble 1.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconAdresse : 84, rue Saint-Jean 95300 pontoise
«Approches comparées de l’enseignement des langues et de la formation des enseignants de langues». C’est notre collègue Carolina...

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconMotion de la cp-cnu sur la duree des theses

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconLa chimie, image et vérité Paul caro directeur de Recherches honoraire...
«la Vérité» organisé par le murs (Mouvement Universel pour la Responsabilité Scientifique) et publiée dans les Cahiers du murs

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconFormation des enseignants : le cauchemar de Jules Ferry, par André...
«cahier des charges de la formation» vient de confirmer l’ensemble de ses choix pour les années suivantes. Le ministère a mis ainsi...

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconMaths 9e année Préparations pour l’examen janvier 2009

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconUniversité Lumière Lyon 2 ufr des Sciences Economiques

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconMouvement des enseignants et effectifs prévisionnels
«Les pvp constituent une spécificité parisienne, sans équivalent en France : en effet, la Ville finance et recrute les pvp pour qu’ils...

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconDes enseignants américains s'inquiètent des fraudes commises à l'aide des baladeurs

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconCommunication sur le thème «elaboration d’un tableau de competences...
«Elaboration d’un tableau de compétences documentaires par niveau», janvier 2004 [en ligne]. Académie de Nantes, Site de la cellule...

Motion de l’assemblée des enseignants des départements et ufr de langues de l’Académie de Créteil (6 janvier 2009) iconIntroduction générale
«key schools», des écoles primaires, des écoles secondaires (comprenant des écoles d'agriculture et professionnelles), des écoles...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com