Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire!








télécharger 46.67 Kb.
titreLe plan d’intervention… Plus qu’un formulaire!
date de publication31.12.2016
taille46.67 Kb.
typeDocumentos
m.21-bal.com > documents > Documentos

Atelier A

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire!


Description :





Cet atelier consiste à présenter aux étudiants du programme d’enseignement au primaire et éducation au préscolaire une démarche dynamique et participative de la conception des plans d’intervention. Il sera question de la formulation adéquate d’objectifs ainsi que du développement de l’esprit de concertation. De plus, une période de discussion est prévue afin de répondre aux questions des participants.


Ressource : Yves Grenon, Conseiller pédagogique à la commission scolaire de Laval et professeur invité en adaptation scolaire à l’UQAM






Atelier B

L’anxiété et le déficit d’attention : pistes explorées


Description :





Actuellement classés parmi les troubles les plus fréquents en santé mentale chez les enfants et les adolescents, les troubles anxieux s’avèrent une préoccupation de plus en plus importante dans la gestion quotidienne des comportements intériorisés et extériorisés des élèves du primaire. Souvent mal ou jamais diagnostiqués, ils peuvent évoluer tranquillement pendant des années sans que personne ne s’y attarde. Les récentes recherches sur les troubles anxieux suggèrent que l’implication des enseignants permet d’aider les enfants à restructurer les erreurs cognitives souvent à l’origine des manifestations anxieuses.
Le but de cet atelier est avant tout d’informer les futurs enseignants concernant les troubles anxieux et leur présenter des modèles d’intervention pouvant les aider dans la gestion de l’anxiété chez les enfants du primaire.


Ressource : Magali Lecompte

Enseignante au 3e cycle du primaire et chargée de cours en adaptation scolaire à l’UQAM






Atelier C

La gestion des différences

Description :





Cet atelier vise à identifier les 8 clientèles d’élèves en difficultés que l’on retrouve en classe régulière. Il sera question de déficience intellectuelle, de déficience langagière, du syndrome Tourette, de trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, de trouble de l’ordre de la psychopathologie, de trouble du comportement, de trouble envahissant du développement et de trouble spécifique de l’apprentissage de la lecture Cet atelier définira chacune des caractéristiques et présenterades moyens d’intervention dans la gestion des différences.

Ressource : Danielle Reiber

Conseillère pédagogique à la commission scolaire des Patriotes






Atelier D

Le brain gym

Description :





Vous apprivoiserez, durant cet atelier, le brain gym comme outil d’apprentissage au quotidien. Le brain gym est un ensemble d’activités rapides à exécuter, amusantes qui nous remplissent d’énergie. Ces activités sont conçues pour nous aider à penser, à réfléchir et à bouger au mieux de notre potentiel. Les mouvements simples permettent aux enfants et aux adultes de se retrouver dans un état d’apprentissage réceptif et ouvert.

Ressource : Lisa Marcovici, éducation kinésthésique







Atelier E

PedaYOGA en classe







Au cours de cet atelier, les participants apprendront certaines techniques inspirées du PedaYOGA (postures adaptées sur chaise, visualisations et jeux de concentration). PedaYOGA est un outil pour les professeurs et éducateurs qui veulent adapter leur enseignement dans le but d’aider les enfants de 6 à 12 ans à développer leur concentration, leur conscience corporelle et leur estime de soi. Découvrez des exercices stimulant la concentration, l’apprentissage et l’estime de soi chez les enfants. Ainsi, vous aurez des trucs additionnels que vous pourrez intégrer à votre horaire quotidien, en salle de classe et ainsi stimuler l’apprentissage et la motivation des enfants.


Ressource : Atelier animé par France Hutchison, auteure, conférencière et conceptrice PedaYOGA






Atelier F

Différencier l’enseignement…. Oui, mais comment?

Adapter sans tout changer!

Description :





Les classes actuelles accueillent des élèves ayant des besoins et des capacités variés, ce qui constitue un réel défi pour l’enseignant. Pour répondre à cette réalité, ce dernier doit de plus en plus avoir la préoccupation de différencier ses actions pédagogiques afin que chacun puisse avoir accès à la réussite.

Dans cet atelier, nous proposerons des exemples concrets d’adaptation de nos pratiques. Entre autres, nous présenterons une façon d’utiliser le travail en ateliers gradués, le plan de travail et le projet personnel comme modèles de différenciation pédagogique.



Ressource : Ingrid Dommange

Professeure invitée – UQÀM et conseillère pédagogique à la commission scolaire des Patriotes






Atelier G

Les avenues de formation continue à L’UQÀM

Description :


Nous vous proposons de mieux connaître l’ensemble des programmes courts, des programmes d’études supérieures spécialisées et des programmes de maîtrise qui sont plus particulièrement offerts aux enseignants en pratique. Les choix sont variés et permettent d’identifier, en début de pratique, des avenues intéressantes de formation.
Dans cet atelier, nous vous présenterons donc brièvement ces programmes offerts aux intervenants du milieu de l’éducation.


Ressource : Lucie Sauvé

Coordonnatrice – Faculté des sciences de l’éducation








Atelier H

La discipline un jeu d’enfant







Quel enseignant n’a pas rêvé de plaisir avec ses élèves, de collaboration et d’entraide? Aucun n’a rêvé de répéter quotidiennement les mêmes demandes, de vivre de l’opposition et de la démotivation de la part de ses élèves. Pourtant, ils sont nombreux à faire face à ces situations régulièrement. Demander une seule fois sans répéter, donner le gout de collaborer à vos élèves, leur apprendre à faire attention aux autres, favoriser un climat de respect et d’entraide, n’est-ce pas ce que vous souhaitez? Cela devient un jeu d’enfant avec les outils proposés lors de cet atelier. Des outils pour commencer et terminer la journée en beauté et répondre à vos besoins et à ceux de vos élèves tout au long de la journée; étape première d’une discipline positive. Vous découvrirez qu’il est dans la nature d’un élève de faire plaisir à son enseignant…


Ressource : Atelier animé par Brigitte Racine, psychothérapeute – Éducoeur






Atelier I

Les enfants souffre-douleur, pourquoi cela?







Nous voyons souvent les enfants qui se font harceler ou rejeter comme des victimes de l’agressivité des autres. Et d’un côté c’est vrai. Mais le travail auprès de cette clientèle nous permet de constater que l’enfant victime a des attitudes (d’abord intérieures et ensuite comportementales) qui en quelque sorte invitent les attaques, le harcèlement et le rejet… Et c’est pour cela même que ces enfants là sont ciblés, et non pas les autres… Nous explorerons des outils concrets pour amener ces enfants à changer leurs attitudes intérieures et leurs comportements. En changeant ainsi, ils gagnent en respect de la part des autres et finissent par se faire accepter. Les notions et les stratégies proposées nous permettront d’aider tous nos élèves à devenir plus autonomes, plus matures et à développer des communications constructives. Tous des éléments qui auront des effets positifs sur leur fonctionnement cognitifs et leur réussite scolaire.



Ressource : Atelier animé par Pierre Bovo, psychothérapeute, formateur, auteur et directeur – Centre de la Pensée Réaliste.






Atelier J

Recherches en neuroéducation : étudier comment le cerveau apprend à lire et à compter







Depuis quelques années, les connaissances sur le fonctionnement du cerveau se sont énormément développées et ont mené récemment à l’émergence d’une nouvelle approche de recherche en éducation : l’approche neuroscientifique. À l’aide de récentes techniques d’imagerie, cette nouvelle approche que l’on nomme neuroéducation étudie ce qui ce passe dans le cerveau des élèves. Bien qu’émergentes, ces recherches sont déjà particulièrement intéressantes pour les enseignants, parce qu’elles nous informent sur la nature du travail cognitif nécessaire à la réalisation de certaines tâches scolaires, sur les causes biologiques liées aux difficultés de certains élèves et parfois même sur les effets d’un type particulier d’intervention pédagogique sur le cerveau. Cet atelier aborde principalement des questions liées à l’apprentissage et l’enseignement de la lecture et des mathématiques.



Ressource : Atelier animé par Lorie-Marlène Brault-Foisy, étudiante (maîtrise) Université du Québec à Montréal






Atelier K

Ce n'est pas juste une boîte des roches!








Les participants travailleront en groupes de deux pour explorer une trousse moderne de roches et de minéraux. Clé en main, cette trousse est riche en alphabétisation-, fournit une progression logique et séquentielle dans l'acquisition de compétences, rend les concepts difficiles et abstraits réels et compréhensibles, et aide les enseignantes à maîtriser les sciences de la Terre pendant qu’elles sont en classe. Parce que la trousse facilite aussi l'apprentissage coopératif, elle laisse les enseignantes libres pour aider les élèves qui ont le plus besoin, ainsi apaisant les demandes d'inclusion et intégration.

Commentaires d’un élève: «C'est la meilleure chose que j'ai jamais fait à l'école!"
Commentaire d’une enseignante: «Je ne peux plus m’imaginer enseigner les roches et les minéraux sans elle»


Ressource : Atelier animé par Christopher Brooks, professeur honoraire Université de Montréal






Atelier L

Un cerveau en santé pour apprendre. Certaines régions cérébrales sont-elles plus à risques que d’autres?








Plusieurs facteurs de risques comme les troubles du sommeil, le stress chronique peuvent affecter les mécanismes neurologiques sous-jacents aux apprentissages scolaires. Ils peuvent même perturber chez l’enfant le développement de régions cérébrales, comme le cortex préfrontal, qui sont déterminantes pour fonctionner à l’école. Que connaissons-nous réellement de ces effets? Est-il possible de les prévenir et d’aider les enfants à surmonter leurs difficultés? Ce sera l’objectif de cet atelier de tenter de répondre à ces questions grâce à des exemples concrets et au témoignage d’invités experts.



Ressource : Atelier animé par Geneviève Cadoret, PhD Département de kinanthropologie Faculté des sciences Université du Québec à Montréal




similaire:

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconPlan d'intervention

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconPlan d’intervention personnalisé

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconFiche de cours de terminale stg
«Régionnement du plan», on détermine la partie du plan associée aux inéquations

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconFormulaire d’inscription pour tuteurs

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconBonne lecture ! Haut du formulaire

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconFormulaire sur les suites arithmétiques et géométriques (première S)

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconDyslexie: évolution et intervention

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconLuc Chatel prévoit un «plan sciences» à l'école et au collège
«plan sciences», dont la préparation avait été annoncée le 7 décembre suite à la publication du classement «Pisa» de l'ocde, où la...

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconJean Carlet, Claude Rambaud, Céline Pulcini, au nom de l’Alliance...
«plan national d’alerte sur les antibiotiques (2011-2016), et du «plan national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine...

Le plan d’intervention… Plus qu’un formulaire! iconDate limite pour appliquer toutes les demandes doivent porter l’oblitération...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com