Notes de lecture 4








télécharger 181.34 Kb.
titreNotes de lecture 4
page2/7
date de publication07.01.2018
taille181.34 Kb.
typeNote
m.21-bal.com > documents > Note
1   2   3   4   5   6   7

Fiche 2


Falchikov, N. (2001). Learning together: Peer tutoring in higher education. London; New York: RoutledgeFarmer.

Synonymes


peer tutoring

peer teaching

peer monitoring

peer coaching

Description


  • C’est une forme d’apprentissage coopératif.

  • But : favoriser l’apprentissage.

  • C’est une activité formative et non sommative.

  • Un étudiant enseigne à un autre (transfert de connaissances).

  • Ce peut être réciproque ou non.

  • Qui sont les pairs ?

    • Se sont des étudiants du même niveau académique et à peu près du même âge.

  • Le tuteur :

    • Il n’est pas un professionnel de l’enseignement.

    • Il n’a pas de pouvoir sur la note finale du tuteuré.

    • Son but : aider l’autre à apprendre et apprendre par l’enseignement.

    • Il peut être plus avancé ou non.

    • Un tuteur pour un tuteuré ou un petit groupe de tuteurés.

    • Il reçoit un entraînement.

    • Il conserve des notes sur chaque rencontre pour les dossiers.

    • Il est parfois payé ou reçoit un crédit. Cette activité peut aussi faire partie de sa formation.

  • Il doit y avoir de la rétroaction entre le tuteur et l’enseignant et aussi entre le tuteur et le tuteuré. (J’imagine que l’enseignant peut aussi intervenir avec le tuteuré)

Explication des liens avec les théories de l’apprentissage


  • Conception de l’apprentissage

    • Basée sur l’interaction entre les étudiants;

    • Graduel;

    • Repose sur le traitement de l’information.

  • Les étudiants sont actifs dans leur apprentissage, ils ont le contrôle. Ils doivent aussi être créatifs.

  • Les enseignants ont un rôle d’organisation, de planification et de support. Leurs attentes et leur mode d’évaluation doivent être explicites.

Contextes appropriés


  • Souvent le tuteur est doué et le tuteuré est en difficulté dans la discipline étudiée.

  • Le tuteur est souvent plus avancé. Même si son implication dans cette activité lui apporte beaucoup, tout est axé sur le succès du tuteuré (c’est le but). Cette approche est tout de même inévitable aux études supérieures.

  • Le tutorat réciproque ramène un certain équilibre des retombées de cette activité et est très populaire aux études supérieures. (surtout chez les étudiants de même niveau)

Possibilité d’utilisation des TIC


  • C’est un outil de communication, de production de matériel pédagogique.

  • Il permet de contourner le problème de disponibilité et de distance entre les étudiants.

  • Les résultats sont meilleurs quand on alterne communication à distance et en personne (c’est mieux d’être face à face pour s’assurer que les idées préconçues des étudiants ne resteront pas).

  • Une approche multidisciplinaire est souhaitable.

  • Les TIC permettent de rejoindre plus d’étudiants à la fois.

  • Les didacticiels ou le matériel pédagogique en ligne permettent d’augmenter le contrôle de l’enseignant sur les relations de tutorat.

  • Les TIC permettent au matériel d’être réutilisable par d’autres.

  • Ce peut être simultané ou différé (ici discussion surtout pour apprentissage coopératif).

    • Simultané

      • Messagerie instantanée (chat);

      • Conférences audio ou vidéo (relativement complexe, peut être dispendieux);

      • Audio et chat = délicat, c’est mieux si on connaît les gens d’abord;

      • Vidéo = délicat, si on a un gros groupe à un endroit et d’autres gens à distance qui sont isolés, ceux qui sont plus loin et solitaires peuvent se sentir moins impliqués.

      • Vidéo-, téléconférence;

        • C’est mieux pour des petits groupes avec des rôles prédéfinis.

        • En direct, interactif;

        • C’est la technique qui donne le plus de proximité aux étudiants en tutorat.

        • Ces caractéristiques sont bien adaptées au tutorat;

        • Ce peut tout simplement être une méthode pour entraîner les tuteurs. (donner la théorie, notion d’aide, planification de l’activité)

      • « web-cam » : moins dispendieux;

    • Différé

      • Forum, courriel, boîte vocale, ...;

      • Mieux adapté à l’horaire des gens;

      • Plus simple, généralement plus économique;

      • Courriel : c’est différé, mais ça s’adapte à l’horaire des intervenants et ça permet la réflexion avant de répondre. C’est difficile de contrôler le temps mis sur l’activité.

    • Avantages

      • Lorsque ce n’est pas instantané, ça donne le temps aux étudiants de réfléchir et ça augmente leur implication par rapport à une situation en direct, face-à-face. Ils ont plus de temps pour développer une meilleure argumentation ou fixer les idées dans leur tête.

      • Tu peux conserver l’historique des discussions, ce qui n’est pas le cas d’une conversation face à face. C’est donc plus facile d’évaluer qui travaille vraiment, l’implication de chacun dans un travail d’équipe.

      • Contourne le problème de sociabilité et de confiance en soi;

      • Adapté à la vitesse (rythme) de l’étudiant;

      • Intégration des handicapés.

    • Inconvénients

      • Est-ce que la technologie utilisée permet vraiment d’atteindre le but fixé ? Est-elle accessible pour tous les étudiants ? Si non, ça peut affecter la collaboration et l’apprentissage des étudiants.

      • Si simultané, tout le monde doit être préparé.

      • Permet de contourner le problème de distance physique, mais crée une distance entre les intervenants.

Avantages pour les élèves


  • Tuteuré

    • C’est moins gênant de poser des questions stupides à quelqu’un de son niveau qu’à l’enseignant.

  • Étudiant

    • Même niveau de langage;

    • Améliorer leur connaissances;

    • Apprendre à apprendre;

    • Transfert de connaissance;

    • Motivation;

    • Confiance en soi;

    • Rétroaction;

    • Développe sens des responsabilités.

Désavantages pour les élèves


  • Le tuteuré peut envier le tuteur.

  • Le tuteuré peut ne pas avoir confiance en son tuteur.

Avantages pour les enseignants


  • Support pour l’enseignement.

Désavantages pour les enseignants


  • C’est beaucoup d’organisation et de préparation.

  • Ce n’est pas évident de motiver les étudiants.

  • L’absentéisme (contrôle difficile).

Conseils pratiques


  • Ce qui est attendu des étudiants doit être très clair dès le départ.
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Notes de lecture 4 iconNotes de lecture

Notes de lecture 4 iconNotes de lecture

Notes de lecture 4 icon[Littérature professionnelle] Notes de lecture
«pour une didactique des activités lexicales à l’école». IL intervient p°151 à 167

Notes de lecture 4 iconCryptonomicon (notes de lecture)
«au quotidien, je suis business, précis, binaire même ma vie est partagée entre 4 continents et plusieurs fuseaux horaires»

Notes de lecture 4 iconPeinture et collage, mise en lecture ou lecture expressive Français, arts visuels et théâtre

Notes de lecture 4 iconLittérature Présentation du fonctionnement en lecture sur l’année....

Notes de lecture 4 iconLittérature : Qu’est-ce que la lecture ? et mise en place du rallye lecture

Notes de lecture 4 iconMat-2101-3 Modélisation algébrique
«oct» signifie huit. Une octave représente donc un intervalle de huit degrés de notes lorsqu’on ne compte pas les notes dièse (#)...

Notes de lecture 4 iconSéquence lecture de l’image : étude du film «Les choristes»
«séquence idéalement construite» est difficile à suivre, puisque nous devons céder d’une part aux impératifs d’un calendrier, concernant...

Notes de lecture 4 iconAteliers de lecture et chantiers d’écriture pour les enfants du primaire...
«Récréalivres» dont l’objectif principal sera de donner le goût du livre dès le plus jeune âge et donc le goût à la lecture








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com