Calendrier de la réforme








télécharger 0.67 Mb.
titreCalendrier de la réforme
page1/15
date de publication06.01.2018
taille0.67 Mb.
typeCalendrier
m.21-bal.com > documents > Calendrier
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA

Ecole Cantonale de Culture Générale de Delémont




Avenir et développement de l'Ecole cantonale de culture générale

Projet de réforme des études de culture générale

Certificat de culture générale

(Maturité spécialisée)




Mars 2004

Delémont, le 22 mars 2004

Table des matières



  1. Références générales et textes légaux




  1. Objectifs de la réforme des études de culture générale




  1. Calendrier de la réforme




  1. Le projet de formation : un défi pédagogique


    1. Compétences transversales

    2. Champs d’enseignement : interdisciplinarité

    3. Principes et innovations pédagogiques



  1. L’organisation de la formation : le Certificat de culture générale





    1. Eléments constitutifs et organisation générale de la formation

    2. La structure et le programme du tronc commun

    3. La structure et le poids des options

    4. Les stages pré-professionnels

    5. Organisation de l’année et projet d’horaire hebdomadaire



  1. Conditions de promotion et règlement d’évaluation


    1. Organisation et principes généraux de l’évaluation

    2. Conditions de promotion et nature des examens



  1. La Maturité spécialisée




  1. Structure sport/arts et études




  1. Annexes


  1. Références générales et textes légaux


Les éléments qui légitiment et régissent le processus de réforme des études de culture générale sont les suivants :


  • L’Ecole cantonale de culture générale de Delémont est étroitement liée à l’entrée en souveraineté jurassienne. En août 1979, en lieu et place de l’Ecole normale de Delémont est créée l’Ecole cantonale de culture générale, offre de formation tout à fait nouvelle dans le Jura, mais pas en Suisse romande. C’est dans les années 70 et 80 que, dans de nombreux cantons, se crée un nouveau créneau de l’enseignement secondaire du second degré, les écoles dites de degré diplôme ou de culture générale qui, dès le départ sont fortement axées sur la préparation aux formations conduisant aux professions de la santé et du social et entendent constituer un espace de formation spécifique, démarqué aussi bien des gymnases que de la formation professionnelle.


Dès sa création, l’Ecole cantonale de culture générale s’est affirmée comme un lieu d’innovation pédagogique, qui n’a cessé au cours des vingt-cinq années de son existence d’ajuster son fonctionnement et des programmes. Parmi les innovations les plus récentes de cette école en perpétuelle transformation, on notera :

  • L’introduction d’une deuxième langue étrangère obligatoire.

  • La mise en place de nouvelles modalités d’évaluation.

  • La mise en place d’une structure Sports-Arts-Etudes pour le niveau secondaire II. L’ECG est la seule école de niveau secondaire II à disposer d’une telle structure qui aménage la logique même des études en fonction des besoins des sportifs et artistes talentueux. Les autres écoles se limitent pour de tels élèves à des aménagements ponctuels sous la forme de congés ou de dispenses.

  • La création dès 2003 de deux nouvelles options : l’option « Sport » et l’option « Arts visuels » qui viennent s’ajouter aux deux options principales acquises depuis la création de l’ECG, soit l’option « paramédicale » et l’option « socio-éducative »


Il est à noter que, pour l’essentiel, ces diverses innovations se verront reprises et consolidées dans la réorganisation des études actuellement en voie d’élaboration et d’achèvement. Devrait également être incorporé dans cette réorganisation le projet actuellement à l’étude sous l’appellation « ECG : cyber-école »


  • Le 31 août 1998, le Département de l’Education mandate une commission temporaire chargée d’élaborer un projet de développement des études de culture générale dans le Jura. Après une vingtaine d’années de fonctionnement de l’Ecole de culture générale, il apparaissait utile et nécessaire de procéder à une forme de « remise à plat » de l’institution. La nécessité d’un tel réexamen était également donnée par les évolutions intervenues dans le secondaire II avec la réforme des études gymnasiales d’un côté, la redynamisation de la formation professionnelle de l’autre. De plus, les débouchés traditionnels de l’ECG , soit les institutions de formation dans les domaines de la santé et du social, faisaient eux aussi l’objet de mutations importantes qui, elles aussi, justifiaient une remise en question du positionnement et du fonctionnement de l’ECG.




  • Décisions du Gouvernement en date du 15 janvier 2002 sur la base du rapport du 14 décembre 2000 de la Commission temporaire chargée d'élaborer un projet de développement des études de culture générale. La décision du Gouvernement relative à l’avenir de l’Ecole de culture générale de Delémont se fonde sur le rapport final de la Commission temporaire chargée d’élaborer un projet de développement des études de culture générale. Ce document daté du 14 décembre 2000 proposait dix thèses en vue des études de culture générale dans le Jura. Le procès-verbal de la séance du Gouvernement a la teneur suivante :

  • « L’existence et le maintien de l’ECG de Delémont sont confirmés dans le sens des thèses proposées par la commission temporaire chargée d’élaborer un projet de développement des études de culture générale dans son rapport du 14 décembre 2000, à l’exception de la thèse 8 » (maturité professionnelle socio-sanitaire).

  • « La vocation prioritaire de l’ECG se dessinera dans le domaine de la préparation aux professions de la santé et du social ».

  • « Un groupe de travail sera constitué pour revoir la grille horaire, l’organisation générale et les programmes de l’ECG, en associant l’ Ecole de soins infirmiers à ses démarches, en respectant le cadre financier actuel et en étroite concertation avec les travaux BEJUNE, CIIP-SR-TI et CDIP ».

  • « Un processus d’information destiné à promouvoir l’image de l’ECG sera initié ».

  • « Le groupe de travail examinera également les problèmes d’implantation ainsi que les besoins en locaux de l’ECG et de l’ESIJ et soumettra des propositions au Gouvernement ».




  • Au vu de la décision prise par le Gouvernement dans sa séance du 15 janvier 2002, le Département de l’Education a élaboré en mai 2002 (arrêté du 31 mai 2002) une procédure destinée à mener à bien la réorganisation des études à l’ECG. Le dispositif ainsi mis au point met en place divers organes, alloue des ressources et permet l’engagement d’experts externes ( à ce titre, un seul expert a été engagé en la personne de M. Anton Strittmatter, qui assure des tâches de « coaching » de l’opération). Ce dispositif confie l’essentiel du travail de réorganisation de la grille horaire et des programmes à l’équipe de direction de l’ECG appuyée par un groupe de pilotage composé d’une dizaine d’enseignants de l’ECG représentant les divers champs disciplinaires. Un groupe dit stratégique assure la liaison entre les travaux internes à l’ECG et le Département de l’Education.



  • La décision de la CDIP du 12 juin 2003 concernant un nouveau Règlement de reconnaissance des certificats délivrés par les écoles de culture générale et de Plan d’études cadre de ces écoles (voir annexe …) vient clore un premier chapitre de la réorganisation des études de culture générale. Après un long processus de réflexion et de consultation portant sur l’existence même et sur la place des écoles dites de degré diplôme à l’intérieur des systèmes de formation en Suisse, la CDIP, au travers de ce règlement, consacre les écoles de degré diplôme, désormais appelées « écoles de culture générale » (ci-après ECG) , en qualité de voie de formation spécifique de trois années à plein temps à l’intérieur du degré secondaire II et fixe le cadre général des études conduites dans les ECG autour des axes suivants :

  • Formation générale approfondie

  • Enseignement de branches spécifiques en relation avec divers domaines professionnels, notamment santé, social, pédagogie, information et communication, arts visuels, musique, théâtre et psychologie appliquée

  • Renforcement des compétences personnelles et sociales.

  • Définition des titres délivrés par ce type d’école - Certificat de culture générale et Maturité spécialisée -, des exigences générales auxquelles ils doivent répondre, des débouchés auxquels ils donnent en principe accès.


L’entrée en vigueur de ce règlement a été fixée par la CDIP au 1er août 2004. Ces nouvelles dispositions exercent nécessairement des effets sur le processus de réorganisation des études à l’ECG de Delémont.

  1. Objectifs de la réforme des études de culture générale


Les raisons qui sont à l’origine d’un processus de réforme des études de culture générale sont, en lien avec l’histoire de ce type d’école, liées d’une part à des contraintes extérieures liées au positionnement des écoles de degré diplôme dans le paysage de la formation en Suisse, mais aussi, d’autre part, à la nécessité de mieux faire ressortir la spécificité de cette école sur le plan cantonal.

Ces motifs relèvent d’événements ou de décisions contraignantes, extérieures à l’établissement, ou marquent la volonté de l’école de se démarquer et d’améliorer son attractivité.

Contraintes et obligations extérieures à l’école


  • Le nouveau règlement de reconnaissance et le plan d’études cadre des ECG au niveau de la CDIP

  • La réforme de la Loi sur la formation professionnelle et des écoles subséquentes (ES, HES), avec le passage sous le giron de l’OFFT des formations de la santé, du social et des arts.

  • L’adaptation nécessaire de l’école à l’évolution du profil et de l’attitude des jeunes vis-à-vis de la formation.

Gains pour l’école


  • Une légitimité et autonomie à conquérir sur le plan jurassien, en tant qu’institution de formation

  • Une meilleure identification et image de l’école au niveau de l’opinion publique jurassienne

  • Une démarcation sur le plan pédagogique justifiant l’existence d’une troisième voie de formation : développement d’une « culture d’école » spécifique au projet de formation de l’établissement

  • Une meilleure réponse pédagogique et structurale aux problèmes soulevés par l’hétérogénéité du profil d’élèves et leur attitude au travail


  1. Calendrier de la réforme




  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   15

similaire:

Calendrier de la réforme iconChronique 56 Comité école et société
«réformé» cette réforme. Et la paix romaine semble être revenue dans les écoles secondaires. Mais les enseignantes et enseignants...

Calendrier de la réforme iconLe calendrier Assurez-vous de prendre connaissance des dates importantes...

Calendrier de la réforme iconLa reforme de la formation professionnelle en tableau

Calendrier de la réforme iconMapa 2016/2017 manuels scolaires / nouveaux programmes / reforme du college

Calendrier de la réforme iconLe calendrier de la semaine
«C’est quand l’heure des mamans ?» «C’est quand la récréation ?»…La construction du calendrier des activités de la semaine est un...

Calendrier de la réforme iconLa réforme des examens d'expertise comptable
«licence» et le dscg de niveau «master» remplacent le dpecf, le decf et le descf

Calendrier de la réforme iconDans le cadre de la réforme du collège, veuillez trouver ci-dessous...

Calendrier de la réforme iconManuels scolaires Réforme du collège rentrée 2016 Collège Renoir

Calendrier de la réforme iconCalendrier Calendrier

Calendrier de la réforme iconI) Première réforme (Bayrou, 1994-95): le collège
«rival» L. Jospin avait préparé 5 ans auparavant. En fait, l’équipe administrative dont IL s’est entouré était déjà en accord avec...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
m.21-bal.com